Balamb Garden University

L'école permettant enfin d'accéder à l'univers de Final Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fanfics : la BGu !

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Fanfics : la BGu !   Mar 2 Jan 2007 - 15:55

Je vous propose une fics que j'ai trouvé sur un site... en la lisant j'ai pensé de suite au forum !
Voilà :


La BORDEL GARDEN UNIVERSITY

C’est un jour comme les autres à la BGU. Une nouvelle année. Quistis, accompagnée du chef des Seeds, vient accueillir les nouveaux élèves nombreux cette année suite à la réputation montante de la BGU.

Cloud essayant de ne pas s’affoler: Qu’est-ce que tu fous là, Séphiroth? Ici, c’est un centre sérieux.
Séphiroth très sérieux: Justement, ma maman, elle veut que je me rachète pour les bêtises que j’ai faites.
Seifer, songeur: Tiens, ça me rappelle quelque chose .
Raijin: Mais chef, vous avez pas de maman.
Fujin, qui arrive pour tuer son ami comme d’habitude: Mais t’es con ou quoi!
Séphiroth constatant alors très sérieusement: Tiens, y a pas que moi qui ai plusieurs vies.
Squall, surpris: Seifer, qu’est-ce que tu fous là?
Cloud: Eh, c’était ma question!
Squall et Seifer: Ferme-la, porc-épic.
(Les deux se préparent à sortir leur gunblade. D’ailleurs, Cloud et Séphiroth ont fait pareil.
Au même moment, Zell se ramène en courant, comme toujours d’ailleurs)
Zell: On m’a appelé? OUUAAHH! J’y crois pas. (Il regarde incrédule la coiffure de Cloud) Tu peux me donner la marque de ton gel?
Séphiroth, le saisissant par sa veste pour le balancer dehors: Dommage que ce truc ne soit pas en plein vol. Bon, porc-épic, on reprend.
(Séphiroth VS Cloud , Squall VS Seifer.)
Quistis inspirant d’abord profondément: AAAAAAARRRRRRRREEETEZ (....................Grand silence) Ah, c’est mieux. Squall, tu devrais montrer l’exemple, tu es...
Squall vexé: Le chef des Seeds, gnagnagni et gnagnagna. Je connais.
Quistis: Et selon le code de la BGU, article 546 alinéa B paragraphe 56 loi n° VI du 45 Juillet.
Séphiroth: Elle peut pas se la fermer, l’intello à lunettes?
Quistis choquing: QUOI!!! Comment un élève m’a-t-il appelé?
Séphiroth: Tu préfères peut-être garce, putain ou salope (Très sérieusement, il regarde la préceptrice) Quoique... non, à mon avis, les mecs doivent pas avoir envie de toi.
(Quistis s’en va en larmes. Au même moment, une jeune femme arrive en courant pour tirer l’oreille de son rejeton)
Lucrécia: Séphiroth, tu n’as pas honte? De mon temps (Eh, elle est pas vieille), de mon temps, les garçons parlaient avec plus de respect aux jeune femmes.
Séphiroth: Oui, maman, je sais, maman, pardon maman.
(Elle repartit aussitôt, mais l’oreille du pauvre Séphiroth avait quintuplé de volume. Entre-temps, Cid avait rappelé à l’ordre Squall, le chef des Seeds, élite de Balamb à la pointe de blablabla. )
Seifer et ses deux amis, qui avaient vu la scène, s’esclaffaient: Ouah, j’y crois pas, un fils à Maman. Oui, maman, pardon maman, OUAH AH AH AH.
(A ce moment-là, un Cloud s’est fait tout petit et va plonger dans la fontaine de la BGU)
Séphiroth: SUPERNO...
Edéa furieuse: SEIFER ALMASY. Tu n’as pas honte de te battre. Si je t’ai fait revenir, ce n’est pas pour te faire renvoyer. On les élève, on se sacrifie pour eux et voilà comment ils nous remercient.
Seifer tout penaud, se tordant les doigts à se les casser: Désolé, gouvernante, je sais gouvernante, pardon, gouvernante, je le ferai plus.
(Elle repart aussitôt. Fujin et Raijin avaient déjà décampé en voyant Edéa arriver. Cloud se noie toujours dans la fontaine. Squall est revenu lui aussi, mais calmé. Un semblant d’ordre aurait pu s'instaurer si....)
Une voix: Cestlàcestlàcestlàcestlà.
(Tifa, accompagnée de Yuffie -on avait pas deviné- arrivent.)
Yuffie, qui s’attarde sur Squall et Quistis et se trépignant d’impatience: Dites, vous faites comment, vous faites comment, vous faites comment pour pas vous servir de matérias?
Squall la regarde étonné puis se tourne vers Quistis: Dis, Selphie n’a pas parlé de chirurgie esthétique pour son visage?
(Seifer regarde pendant ce temps très attentif à l’autre arrivante en train de draguer la fontaine à la recherche de son petit ami sous les rires de Séphiroth.)
Seifer admiratif: PUTAIN, ça, c’est du Pamela Anderson. La nuit, elle doit pas dormir sur le ventre. J’ai eu raison de laisser tomber cette godiche de Linoa trop plate.
Squall, qui a pris Seifer par le col de son trench-coat: Qu’est-ce que as dit sur MA LINO?
(Seifer n’a pas le temps de répliquer qu’un autre le saisit par son trench-coat.)
Tifa: Qu’est-ce que t’as dit?
Seifer, provocateur: Une tigresse en plus. Allez, vas-y, grrr, sors tes griffes. J’adore ça.
Tifa, dégoûtée et préférant se plaindre à Cloud qui est sorti de l’eau (Tiens, il est pas noyé celui-là): Pourquoi tu défends pas ta petite amie? C’est un maso ce type.
Cloud soupirant à en faire trembler la BGU: Merde, Tifa à la fin. J’ai jamais dis qu’on était ensemble.
Tifa: Ah, tu me taquines, comme toujours. Tu essaies de me rendre jalouse, c’est pas bien.
Je t’adore, mon Cloudounet. Mais il faut que je te laisses car il faut aller repérer notre chambre double.
(Elle partit gaiement. Séphiroth, ironique, s’approche de Cloud complètement abattu. Il dut le retenir pour qu’il n’aille pas de nouveau de noyer dans la fontaine)
Séphiroth moqueur: Il faut attendre d’être Seed pour avoir une chambre simple. Donc, au pire, tu as encore un an à passer avec ta Lara Croft.
Yuffie toujours excitée: Vousfaitescomment? Vousfaitescomment, vousfaitescomment?
(Squall, profitant de ce que l’autre pouffiasse qui était partie -Tifa- aurait voulu tuer Seifer pour avoir insulté sa petite amie. Mais la gamine sautait autour du chef des Seeds.)
Squall, s’énervant: Putain d’emmerdeuse, tu peux pas me laisser le tuer tranquille?
Seifer: C’est vrai, quoi? J’ai ma revanche à prendre sur Squall. Attends, j’ai une idée.
Squall: Un miracle! Toi, une idée!
Seifer: Ferme-la! Eh, la chienne en chaleur, c’est bien toi, la voleuse de matérias?
Yuffie, excitée: Oui, oui, oui, oui, oui.
Seifer, sur le ton que l’on se sert pour expliquer quelque chose à un gamin: Donc tu es une voleuse de matérias. Tu es attirée par tout ce qui est magie. Mais si tu apprends à te passer des matérias, tu seras au chômage.
Yuffie, le regarde puis s’en allant très malheureuse: OUUUUUIIIIIIINNNNN, je veux plus être une Seed. Je veux voler des matérias.
(Squall, voyant la bonne nouvelle, saute de joie au cou de Seifer. A moment arrive sa copine.)
Linoa, manquant d’étouffer: SQ... UALL. Que tu me trompes avec une fille, ça passerait encore. Mais ça (en désignant Seifer comme les quatre chevaliers de l’apocalypse). Je veux plus te voir.
Squall, voyant sa future partir en courant: Linoa, ma chérie, attends, c’est pas ce que tu crois. Attends. Mais lâche-moi, toi.
(Seifer se serrait de manière très possessive près de Squall et le retenait.)
Seifer, constatant que Linoa ne les voyait plus: Y a qu’à demander. C’est vrai quoi. Faut être réaliste. Sortir avec cet introverti.
(Il poussa si brusquement le jeune homme que celui-ci, pris par surprise, ne put stopper et atterrit dans la fontaine sur Cloud. Ce dernier avait enfin réussi à se cacher des sarcasmes de Séphiroth sur sa “petite amie“.)
Quistis qui revenait en se disant que le devoir avant tout: SQUALL, TU N’AS PAS HONTE DE NOYER UN ELEVE?
Squall, sortant de la fontaine et râlant: Merde, quand c’est pas Cid, c’est elle.
Séphiroth, décidé à intervenir pour son souffre-douleur et sortant Cloud plus ou moins mort de la fontaine: Au moins, ma maman sera fière de savoir que j’ai sauvé une vie.
Quistis, se rappellant ses cours de secourisme: Bon, il me faut un volontaire pour faire le bouche à bouche.
Séphiroth, s’excusant poliment: Désolé, mais j’ai une maladie contagieuse. Je n’aimerais pas la transmettre à mon meilleur ami.
Seifer ironique: Et pouquoi pas Squall, qui est attiré par les beaux blonds?
Quistis, très sérieuse pendant que Cloud meurt à ses pieds: Dis, Squall, tu préfères pas les blondes?
Squall, très gêné: Euh, désolé mais euh.... jedoisconsolerLinoa.
(Squall part à toute vitesse tandis que Quistis doit faire du bouche à bouche à Cloud sous les rires de Seifer et Séphiroth)
Cloud, reprenant connaissance et épouvanté: AAHHHHH, je suis mort. Une démone et mon pire cauchemar.
Quistis, furieuse: Toi, le blondinet, attends-toi à ce que tu m’aies comme prof et je te ferai pas de cadeau.
Séphiroth heureux: Son pire cauchemar. Cloud, tu sais dire les mots qui font plaisir.
Seifer, pleurnichant: C’est pas juste. Moi, je suis pas le pire cauchemar de Squall. Il a pas peur de moi.
La voix de la bombe siliconée qui se ramène et sautant au cou du rescapé: Oh, Cloud, je suis si heureuse. On m’a dit que tu étais en train de mourir;
Cloud, déçu: Putain, même en enfer, elle vient m’emmerder.
Tifa d’une voie langoureuse: Tu viens? J’ai trouvé notre chambre.
Cloud s’agenouillant devant Séphiroth: S’il te plaît, pour ton pantin, débarrasse-moi d’elle.
Séphiroth, voyant le regard furieux de la furie: Tu sais, je t’ai déjà sorti de la fontaine.
Seifer, essayant d’arranger tout le monde (dont lui): Si tu veux, Cloud, je te laisse ma chambre. Je prendrai la tienne.
Tifa, s’enfuyant, tirant un Cloud priant tous les saints: LE MASO!
(Au même moment arrive un chien à l’entrée.)
Quistis furieuse une fois de plus: Seifer, on a déjà dit que les chiens sont interdits à la BGU.
Seifer: Désolé, mais les seuls chiens que j’ai, ils s’appellent Raijin et Fujin et ils sont parfaitement en règle.
Séphiroth, ironique: En plus, celui-là, il débarque d’un labo et on sait pas quel virus il transporte.
Red XIII, parce que c’est lui: J’ai rempli un dossier d’inscription parfaitement en règle.
Quistis, qui cherche les dossiers: Euh... Bon oui, mais il va falloir un avis du vétérinaire. On n’a qu’une doctoresse, et je ne pense pas qu’elle soit compétente.
(Red XIII s’en va aussi dignement qu’il est arrivé mais en direction des chambres)
Quistis gênée: Tu n’as pas emmené ta niche? (Voyant le “chien“ qui commence à grogner) Bon, j’ai rien dit.
(Séphiroth se marre sous le regard étonné de Seifer qui comprend rien)
Seifer concluant philosophiquement (NON! Il en est capable!!!): Après tout, si on accepte Raijin et Fujin, y a pas de raison.
Séphiroth sur le même ton: Après tout, si on t’accepte, pourquoi pas Red XIII? Je te rassure, son Q.I est plus élevé que le tien.
Seifer: QUOI!!!!
Quistis: CA SUFFIT. D’ailleurs, vous feriez mieux d’aller au dortoir. A mon avis, il ne doit plus y avoir beaucoup de chambres libres;
(Séphiroth et Seifer, découvrant la triste réalité, foncent vite en direction des dortoirs. Quistis, inquiète, les suit.)
Seifer et Séphiroth en même temps: NON!
Quistis: Il y a un problème?
Seifer: La fin du monde!
Séphiroth: Tu rigoles. La fin du monde, c’est bien comparé à cette triste réalité.
Seifer et Séphiroth: BBBBBBBBOOOOOOOOOUUUUUUUHHHHHHHHH!

Virgule (l’auteur): Qu’est-ce qui peut rendre nos deux méchants de service si malheureux?
(Eh, on insulte pas Séphiroth en le comparant à ce minable de Seifer!) Nos deux méchants doivent partager la même chambre! Ils en ont pas réservé à l’avance. Mais où est-ce qu’Edéa et Lucrécia avaient la tête? Ça va être la guerre froide! En plus, certains qui ont réservé leur chambre ne sont toujours pas arrivés. Quistis se demande si cette année, son coeur va tenir. Linoa croit que Squall le trompe avec Seifer. On a paumé Raijin et Fujin. Cloud est aux prises avec Tifa. Yuffie est retournés à Utaï car elle veut pas être au chômage. Red XIII doit trouver un véto. En conclusion, bienvenue pour une nouvelle année à la Bordel Garden Université.

Par Virgule

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mar 2 Jan 2007 - 20:25

JH'été explosé de rire dérriére l'ordi, je veux la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanaki
Invité



MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mar 2 Jan 2007 - 22:58

trp bien la fanfic mais nanaki est un felin.....
Revenir en haut Aller en bas
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mar 2 Jan 2007 - 22:59

non un chien ou plutot un: specimen de recherche sur le comportement antropophage chez les espece canidé a pareticularité auriculo capilaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanaki
Invité



MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mar 2 Jan 2007 - 23:13

mouai mouai ca c ce k on raconte mais a la base c quand meme moi le specimen et je peu vous dire que ce jour la Hojo etait pas tres clean et il a marqué canidé o lieu de felin
Revenir en haut Aller en bas
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mer 3 Jan 2007 - 2:57

AAAAH oui: Jojo l'homme qui boit tellement qu'il est devenue barjo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mer 3 Jan 2007 - 20:42

"Ce côte du Chartreux, quelle cuvée !" mdr ! Bon puisque ça vous a plus j'envoie la suite :


BORDEL GARDEN UNIVERSITY 2 partie:
Le calme avant les cours

Les nouveaux élèves de la BGU venaient de passer leur première nuit dans leur nouvelle maison. Au matin, chacun se réveille pour commencer sa première journée de cours.
Un cri dans la BGU: OOOOOOOUUUUAAAHHH!
(Squall, en bon chef qu’il est, se rend vers le lieu du crime, c’est-à-dire en direction de l’une des chambres doubles et constate...)
Seifer, se réfugiant derrière Squall: Squall, t’es le chef ici. Empêche-le me tuer.
Séphiroth, furieux: TU AS OSE METTRE LA MAIN SUR ELLE. Je ne te le pardonnerai jamais.
Squall: Désolé, les histoires de meufs, c’est pas pour moi.
Séphiroth hors de lui: Qui parle d’une garce? Moi, je parle de ma Masamune. Il a osé mettre la main dessus.
(Seifer était toujours caché derrière Squall, qui essayait de retenir Séphiroth pour la forme, quoi que ça ne l’aurait pas dérangé que Seifer se fasse tuer.)
Squall: Et si j’apprenais à ta maman que tu es renvoyé de la BGU pour meurtre, coups et blessures?
Séphiroth, à genoux devant le chef: S’il te plaît, ne fais pas ça.
(Séphiroth, en méchant garçon qu’il est, rentre dans la chambre et Seifer saute de joie au cou de Squall)
Seifer, sincère: Merci, ô vénéré chef des Seeds.
Linoa, qui se ramène innocemment: AAAAAAAAHHHHHHH! Squall, je croyais que tu m’avais dit que tout s’était arrangé. OUIN, je rentre chez Papa!
Seifer, sautant de joie: Génial, elle se casse, elle se casse, elle se...
Squall, menaçant Seifer de la gunblade: TOI, tu vas y passer.
Seifer, doucereux: Et si j’appelle les Kramers pour dire que tu bats le chouchou de la gouvernante?
Une autre voix: AAAAAAAAHHHHHH!
Squall, soupirant: Mais qu’est-ce qu’il y a encore?
Cloud, sortant de sa chambre pour se réfugier derrière Squall (tiens, lui aussi!): Elle veut me violer! J’avais réussi à l’enfermer dans l’autre chambre mais elle m’a retrouvé!
Tifa: Oh, mon Cloudinet, c’est pas bien de me faire patienter. Je t’ai attendu toute la nuit. Viens, il faut rattraper le temps perdu.
Cloud, se retenant à la jambe de Squall tandis que Tifa le tire: NNNNNOOOONNNN! J’ai déjà dit qu’on n’était pas ensemble. Putain, il faut le dire en quel langue?
Seifer, qui se ramène, intéressé: Tu sais, tu vaux mieux qu’un porc-épic de son espèce et...
Tifa, qui se casse en courant dans sa chambre: LE MASO!
Cloud, voyant l’heure de la libération au moins pour ce matin: Merci, merci, toi, t’es un ami.
(Selphie, vivement excitée, arrive au même moment et saute de joie autour de Squall)
Selphie: Devine, devine, devine, devine.
Squall: Ben....
Selphie: Oui, un gros engin arrive. Je vais pouvoir piloter autre chose que l’Hydre.
(Deux minutes plus tard, au parking, quand Squall se ramène suivi de Cloud qui profite de sa liberté)
Une voix: Putain, elle est encore pire que Yuffie. Elle a failli le tuer, petite...
Cloud, heureux de voir son ami et ignorant qu’il est en train d’étrangler Selphie: Cid, content que tu sois là, qu’est-ce tu fous?
Cid: L’avis du veto pour Red. Mais cette putain de merde de clone de Yuffie a voulu piloter mon Hautvent.
Selphie, ne pouvant plus respirer: Eh, oh, tu es en train de m’étrangler.
Squall: Bon sang, les meurtres sont interdits dans l’enceinte de la BGU. Si vous voulez la tuer, faites-le dehors.
Quistis, se ramenant, réveillée par le vacarme: Squall, profite pas de la situation. Cloud, fais quelque chose, c’est ton ami.
Cloud: Si je le fais, vous me permettrez de changer de chambre?
Selphie, étouffant: o....u.....i
Quistis: MOI, ON NE M’ACHETE PAS. MAINTENANT, FAIS QUELQUE CHOSE.
Un petit Cloud obéissant: S’il te plaît, Cid, lâche-la. Après tout, tu as Shera pour ça.
Cid, relâchant Selphie qui détale aussitôt: Ça va pour cette fois. Moi, je me casse. Je reste pas plus longtemps chez les dingues.
(Au même moment que le Hautvent décolle, Tifa, qui cherche Cloud partout, le trouve enfin)
Tifa, s’assurant que le maso est parti: Alors, mon c’htit Cloud, c’est pas bien de me laisser toute seule!
Cloud, courant après le Hautvent déjà éloigné: CID, ATTENDS-MOI! CCCCIIIIIIDDD!
Squall, très observateur: Tu sais, ton copain, il est parti maintenant.
Cloud: OUIINN!
Tifa: Ben, mon Cloudounet, pourquoi t’es triste? Attends, ta Tifa va te consoler.
Squall, à Quistis, voyant Tifa emmener Cloud: Heureusement pour lui que les cours commencent aujourd’hui. Avec un peu de chance, ils seront pas ensemble.
Une jeune femme, se ramenant avec une grande valise, poliment: Excusez-moi, vous savez où se trouve la chambre de Séphiroth?
Squall, intrigué: Euh, oui, je vous y accompagnes si vous voulez.
Lucrécia: Merci. J’ai eu raison de conseiller à mon chenapan de fils de venir dans votre université. (Arrivée à la chambre de Séphiroth). Ah, mon grand, tu es là, tu avais oublié les affaires que je t'avais préparé .
Séphiroth, très gêné devant un Seifer intéressé: Mais... maman, je...
Lucrécia: Attends, je vais les ranger pour toi.
Seifer, trop serviable pour être vrai: Attendez, je vais vous aider à ranger. (Regardant la valise) Oohhhhh, elle est jolie, Seph, ton écharpe en laine. Toute rose. Tu as raison, les nuits sont froides. OHHHH, même les gants assortis. Vous avez raison, madame. On est jamais à l’abri d’un petit rhume.
(Squall regarde la scène en essayant de garder son masque d’insensibilité malgré son fou rire intérieur)
Séphiroth, essayant de ne pas saisir sa Masamune pour tuer Seifer: Tu sais, maman, je peux y faire tout seul.
Lucrécia: Bon, si tu le dis. Et il est temps que tu fasses un peu de ménage, maintenant que tu as ta propre chambre. Heureusement que ton voisin est attentionné.
Séphiroth, gardant une voix aussi calme que possible: Oui, maman, vas-y et moi, je vais remercier mon voisin si attentionné.
Lucrécia: Bon, eh bien, porte-toi bien. Et n’oublie pas de m’appeler tous les soirs et de ne pas faire de bêtises.
(Lucrécia partie)
Séphiroth, furieux: TTTOOOIIII, T’ES MORT.
Seifer, se cachant derrière Squall: S’il te plaît, Squall, fais quelque chose. Il n’y a que toi qui as le droit de me tuer.
Squall, soupirant: Je me demande si tu vaux la peine qu’on intervienne. Enfin, si j’interviens pas, c’est Quistis ou Cid qui m’emmerderont. Bon, Séphiroth, j’appelle ta mère et je te renvoie si tu le tues.
Séphiroth, en larmes: Merde, j’en ai marre. Tout le monde est contre moi. Mais qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça?
Red XIII, passant par là: Tu as juste voulu détruire la planète et tuer tout le monde (s’adressant à Squall) Bon, parlons sérieusement, voilà le rapport du véto.
Squall, le parcourant des yeux: Bon, ça va. Mais évite de faire cramer la BGU avec ta queue.
(Red XIII repart dignement, préférant éviter de répondre à des insultes venant d’aussi bas. Au même moment, Quistis arrive)
Quistis, sérieuse, comme d’habitude: Squall, j’ai besoin de toi. Des élèves retardataires viennent d’arriver. Or, il est du devoir du leader de la BGU, c’est-à-dire le chef des Seeds selon la nouvelle procédure mise en place pour toi par notre proviseur depuis deux mois et trois jours, que tu les accueilles.
(Seifer, qui venait de rentrer dans sa chambre, ressort aussitôt tout apeuré et entend toute la conversation)
Seifer, suppliant: Je peux vous accompagner?
Squall, écoutant un étrange vacarme venant de la chambre de Séphiroth et Seifer: C’est quoi ça?
Seifer: Juste Séphiroth qui se défoule sur sa valise avec des supernovas.
Squall: Ah.
Quistis s’impatientant: BON, VOUS VENEZ OU QUOI?
Seifer et Squall, parfaitement synchrones: On arrive.
(Les trois se rendent à l’autre bout du dortoir)
Une étudiante très polie: Excusez-moi, Mademoiselle, mais j’avais bien précisé que je voulais avoir une chambre pour moi seule. Or, j’apprends que je devrai la partager et que l’on n’a pas de serviteur à notre service.
Squall, qui en a marre de cette matinée: Ecoute, ici, tous les étudiants sont à la même enseigne, alors tu te démerderas comme tout le monde.
La jeune femme, très gênée: Pardonnez-moi, mais... Que veut dire le verbe “se démerderas“?
Seifer, aussi hilare que Squall: Pas possible. On a déniché une paysanne qui n’est jamais sortie de sa campagne. Allez, c’est quoi ton nom? Marguerite?
La jeune femme, toujours aussi calme et polie: Non, je suis la princesse Grenat Di Alexandros, mais on appelle Dagga.
Quistis, essayant de rattraper les conneries des autres: Ecoutez, prin...
Grenat: Dagga.
Quistis: Bon, écoutez, Dagga, ici, on ne fait pas de régime spécial, alors vous serez logée comme les autres. Maintenant, veuillez m’excuser, mais j’ai autre chose à faire.
(Une fois Grenat partie)
Squall, qui se marre: Non, elle sait pas ce que ça veut dire se démerder.
Seifer, qui s’esclaffe autant: Et elle se plaint qu’elle a une chambre double. Si elle veut, je lui envoie Séphiroth.
Quistis inspirant profondément: Y EN PAS UN POUR RACHETER L’AUTRE. Maintenant, Seifer, je vais me plaindre à la gouvernante de ton attitude. Quant à toi, Squall, attends-toi à ce que Cid vienne te rappeler tes devoirs.
(Une fois Quistis partie...)
Squall, en colère et sortant sa Gunblade: Putain, tout ça est de ta faute. Cette fois, je vais vraiment en finir avec toi.
Seifer, heureux: Vas-y, approche. Tu auras un style, avec une cicatrice en forme croix sur le front. En plus, ça tombe bien, mon limit, c’est cross fire.
Raijin, se ramenant comme par magie: Ouais, une bagarre, une bagarre! Vas-y chef... Enfin, notre chef, pas le chef des Seeds.
Fujin: T’as d’autres blagues aussi vaseuses? Bon, on prend les paris. Deux contre 1 sur Seifer.
(Squall VS Seifer: 1er rou...)
Cid: SQUALL! Edéa: SEIFER!
Squall: Heu... Seifer: Heu...
Cid:Tu dois donner l'exemple! Edéa: Tu dois te racheter!
Cid et Edéa: ON EN A ASSEZ D'ETRE APRES VOUS!
Raijin, très sérieux, en décampant: Y a pas à dire. Cid et Edéa sont faits l’un pour l’autre.
(Une fois les deux orages partis)
Seifer: Ecoute, Squall, on laisse tomber nos querelles et on s’occupe de Quistis. Y en a marre qu’elle nous dénonce aux Kramers.
Squall: Elle va se douter que c’est nous.
Seifer, perplexe: Ouais. Faudrait trouver quelqu’un qui le fasse à notre place et qui y trouve un intérêt.
Tilt: Bruit d’un Squall qui a une très bonne idée.
(Les deux se dirigent vers une chambre du dortoir et ouvrent la porte)
Une voix qui ressemble à la sirène d’alarme de la BGU: AAHH, LE MASO!
Cloud, redescendant des rideaux: Mes sauveurs. Je vous adore, je vous adore. (s’adressant à Tifa, qui est tapie dans un angle de la pièce) Bon, ma chérie, faut que je te laisse, on m'appelle. (Une fois la porte de la chambre fermée) ALLELUIA!
(Cloud saute de joie dans les bras de Squall et Seifer. Au même moment, quelqu’un qui voulait des explications s’amène. Tout le monde a tout de suite deviné.)
Linoa: OOOOOUUUUUUUIIIINNNNN! Squall, il me trompe avec deux hommes! Ça ferait quoi si je te trompais avec Selphie et Quistis?
Squall: Mais ma Lino, c’est pas ce que...
Seifer: Laisse tomber cette godiche. On a plus important pour l’instant.
Squall: TOI, T’ES MORT!
Seifer, qui se cache derrière Cloud et essayant de sauver sa peau: Tu sais, Squall, ça fait au moins trois fois qu’on me dit ça. Et puis, on a dit qu’on faisait une pause. En outre, t’avais une idée. Enfin, tu vas pas blesser un élève.
Squall, à bout d’arguments: Ouais. Bon, Cloud, on a besoin de toi. On veut que tu te débarrasses de Quistis. Nous, en échange, on te donnera une autre chambre pour toi seul.
Cloud, qui dresse les oreilles, intéressé: Camarchetoutdesuite. Mais comment on s’y prend?
Seifer: Je crois que j’ai une idée. (Y a des miracles parfois) Squall, tu peux faire décoller la BGU? Pendant ce temps, je dirai à Quistis que tu veux la voir dans le hall. Tout le monde sait qu’elle est dingue de toi et si la Lino est pas...
Squall, hurlant d’horreur: Mais je veux pas me retrouver seul avec Quistis! T’as vu de qui on parle?
Seifer: Ecoute, fais décoller la BGU pendant que Quistis se ramènera dans le hall. C’est là que Cloud interviendra. Cloud, attends dans le hall et fais comme je t’ai dit.
(Alors que Cloud et Squall s’exécutent, Seifer va retrouver la méchante de service)
Seifer, tout innocent: Quistis, t’es au courant? Squall a largué la Lino et il veut te voir seul dans le hall. (Un Seifer tournoyant sur place après avoir percuté un courant d’air qui s’en va vers le hall) Ca marche pas, ça court. Veux voir ça.
Quistis; sautillant sur place à l’entrée du hall: Ouuuuhhh, Squall, je suis LLLLAAAAAAAA Plouf.
Cloud, s’excusant de sa grande méprise: Excusez-moi, prof, de vous avoir poussée dans le vide, je vous avais pas vue. Quel dommage que la BGU aie décollé.
Squall, se ramenant: Alors?
Seifer, désignant une vague forme hurlante au-dessous d’eux dans la mer: Alors voilà.
Cloud, compatissant tout de même: Euh, on envoie les garde-côte?
Squall et Seifer, parfaitement synchrones: NON!
Une voix derrière: OUIIIINNN, je peux pas partir, Squall il a fait décoller la BGU! Il veut me torturer encore plus!
Squall, tout petit: Mais Lino, au contraire, ça veut dire que je t’aime et que je veux pas que tu partes.
Seifer: Ca veut surtout dire que Tifa a de quoi s’inquiéer en voyant son Cloud avec nous deux.
Linoa en courant: OUIIIINNNN!
Un bruit: OUUUIIIIIINNN!
Cloud: C’est quoi ça?
Squall, soupirant de joie devant l’heure de la libération: C’est l’heure des cours.

L’auteur: La conclusion, c’est que tous les élèves vont au premier étage pour leur première journée de cours. Cloud espère qu’il sera pas avec Tifa, comme Seifer espère qu’il est enfin débarrassé de Séphiroth. Enfin, pour se consoler, Cloud a réussi avoir une chambre pour lui tout seul. Red est heureux d’être admis en cours. La princesse se demande si les classes sont aussi poussiéreuses que sa chambre. Linoa arrive en pleurant à cause de son ex. On se demande si Fujin et Raijin vont venir en cours. Mais le plus malheureux dans tout ça, c’est Squall, qui doit remplacer Quistis comme prof. En conclusion, bienvenue pour une nouvelle année à la Bordel Garden University.
Quistis, au milieu de l’océan: Eh, t’as pas oublié quelqu’un?
L’auteur, réfléchissant très sérieusement: Non, je vois pas. Mais j’aurai le temps de m’en rappeler pour le prochain chapitre.

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
nanaki
Invité



MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Mer 3 Jan 2007 - 23:00

apres mettre fait traiter de canidé maintenant je passe pour un pyromane....c trop p injuste..... lol!
Revenir en haut Aller en bas
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Jeu 4 Jan 2007 - 10:39

Je suis tout aussi ptdr, la suite la suite. c'est un ordre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Jeu 4 Jan 2007 - 13:07

A vos ordre Mister Valentine voilà le dernier chapitre de cette fic :

BORDEL GARDEN UNIVERSITY 3ème partie: A l’heure des cours...

Un cri dans la BGU: OOOOOOUUUUUAAAAAAAHHHHH!
Le proviseur Cid, très sérieux: Squall, ton attitude me déçoit. Tu devrais au contraire être fier de remplacer Quistis comme professeur.
Squall, marmonnant: Oui, mais la classe des nouveaux. Qu’est-ce qu’elle fout d’ailleurs, Quistis?
Quistis, au milieu de l’océan: Ça t’apprendra à me jeter à la mer.
L’auteur, conciliant: C’est vrai, quoi! Les mers sont assez polluées comme ça.
(Squall se dirige comme un condamné vers la salle de classe. Il ouvre la porte. Seuls Seifer et une autre élève sont arrivés.)
Linoa, hurlante: OUUUIINN! Squall me torture jusqu’au bout. Je m’en vais.
Seifer, retenant Squall pour qu’il ne poursuive pas sa dulcinée: Linoa, t’as raison de le quitter maintenant. Il voulait te larguer pour moi. C’est pas pour rien que Tifa m’appelle le Maso.
Squall, menaçant Seifer de sa gunblade: Toi, t’es mort.
(Au même instant, Séphiroth arrive)
Séphiroth, d’un ton rêveur: Je vais adorer ce cours. Déjà une tuerie et en plus, mon voisin de chambre.
Un courant d’air qui arrive: SEIFER, Seifer, aide-moi, aide-moi.
Séphiroth, vexé: Eh, Cloud, t’es mon pantin, pas celui de Seifer.
Tifa, arrivant en sautant de joie: Mon Cloudinet, on est dans la même classe. Viens, on va se mettre tous les deux dans le fond. Et lâche le maso pour que notre zentil prof le tue.
Seifer, essayant de raisonner Squall qui veut toujours le tuer tandis que Cloud le tient par les jambes: Squall, sois compatissant envers un élève porc-épic martyre qui a besoin de moi.
Cloud, espérant: Ouiouiouiouioui.
Tifa, Séphiroth, parfaitement synchrones: NON!
Seifer, insistant: Squall, tu peux pas tuer un élève. Et, puis, pense à l’exemple que tu vas donner à Cid. Et puis, je suis le chouchou de la gouvernante.
Tifa et Séphiroth, voyant Squall ranger sa gunblade: Oh, non.
(Quelqu’un qui frappe à la porte interrompt les déceptions ou cris de joie selon les personnes)
Lucrécia souriante: Ah, mon grand, tu es là. C’est juste pour te dire que l’on mangera ensemble à midi. J’ai hâte de savoir ce que tu as appris de beau.
(Tifa profite de ce que Lucrécia a détourné l’attention générale pour attacher Cloud sur le siège à côté... d’elle, bien sûr.)
Séphiroth, gêné: Mais Maman, à la fac, on doit se débrouiller seul.
Seifer, trop conciliant pour être vrai: Allez, Seph, ta moman a raison de se soucier de son rejeton.
Lucrécia: Donc, à tout à l’heure, mon chéri. Je t’apporterai une tarte aux framboises que tu adores tant.
Seifer: Mais c’est que t’es gâté, mon petit.
Squall, présentant l’attaque de Supernova: Euh, désolé, madame, mais les cours vont bientôt commencer et les parents sont interdits.
(Lucrécia sort gentiment et Séphiroth tente d’étrangler Seifer.)
Séphiroth: T’es mort.
Squall, soupirant: Une fois de plus, mais tu le feras en dehors des cours si tu veux pas être renvoyé, Séphiroth.
Cloud: OOOOAAAAAUUUUUHHHè
Squall, inquiet en voyant Cloud attaché et étouffé tandis que Tifa est toute heureuse: Ça va?
Cloud reprenant son souffle: Elle m’a embrassé. Je quitte cette école, je...
Tifa: Ben mon Cloudinet, j’ai...
Squall, prenant une feuille du bureau de Quistis: Tiens, Tifa, tu changes de classe. Vas voir Cid.
Tifa: OUUUUIIIINNN, je veux être avec mon Cloudinet.
Cloud heureux: OUI, elle se casse.
(Tifa s’en va en larmes pendant que Squall détache Cloud. Au même moment d’autres élèves rentrent en cours)
Garnet, qui s’installe au premier rang: Cette classe est poussiéreuse et en plus... OUUAAH, je me suis brûlée à quelque chose. (Elle se retourne et voit l’élève qui s’est assis derrière elle) Ah, non, je ne veux pas d’un chien tout puceux derrière moi et qui en plus va brûler ma peau avec sa queue.
Séphiroth qui s’est installé dans le fond: Seifer, t’es mort. Je vais t’apprendre à marcher sur ma masamune.
Seifer qui s’énerve: Mais c’est pas de ma faute si elle mesure deux mètres, ton épée. Et elle traîne au milieu du chemin. Si tu veux, je la raccourcis avec ma...
Séphiroth: Ose faire ce crime et je t'envoie mon Supernova.
Squall, se prenant la tête entre ses deux mains à son bureau: Qu’est-ce que j’ai fait pour me taper cette classe?
Cid, qui entre: Squall, je te ramène trois de tes élèves qui voulaient sécher les cours.
(Arrivent Raijin, Fujin qui s'installent et...)
Une voix: OOOOOOOUUUUUIIIIIIIIINNNNN, je veux pas y aller.
Cloud: Tiens, l’alarme anti-feu.
Seifer: Mais non, c’est la Lino qui veut pas aller en cours.
Squall, essayant de raisonner Cid et Linoa: Mais Linoa, c’est pas moi qui te force à...
Linoa, pleurant: Ouin, tu es devenu aussi maso que Seifer. OUIIINN!
Cid: Je ne veux pas le savoir. Tu es inscrite comme étudiante dans cette classe. Et toi, Squall, tes affaires de coeur doivent être oubliées durant ta mission d’enseignant. Voilà, je te laisse.
(Alors que Cid sort, Zell rentre en septième vitesse)
Zell: Squall, viens voir, j’en ai enfin trouvé un. Et toi qui disais que ça existait pas.
Squall se retenant de se taper la tête contre les murs: Quoi?
Zell: Un super guerrier de l’espace. Il est dans la serre de combat et il a une queue de singe et ses limits sont...
Garnet, heureuse: Oui, il est venu pour mon premier jour.
Cloud, qui comprend pas: C’est quoi cette histoire?
Séphiroth: La princesse est maquée avec un macaque.
Garnet, manquant d'étouffer et regardant Séphiroth, choquée: Quoi, quelle grossièreté!
Séphiroth très sérieux: Remarque, je comprends pourquoi t’as pas trouvé autre chose qu’un singe.
Seifer, toujours prêt à répliquer face à Séphiroth: Et toi, on comprend pourquoi tu vis avec ta maman comme un vieux garçon alors que t’as presque trente ans.
Séphiroth menaçant: Toi, t’es...
Seifer, indifférent: Mort, je sais. Ça fait que la troisième fois aujourd’hui. Ta maman sera déçue si tu es renvoyé de la BGU pour homicide.
Séphiroth, se rasseyant devant la menace: Mais bon sang, il est encore pire que le sauvetage de la planète.
Red XIII, d’un ton calme: Un bon souvenir.
Séphiroth, constatant une scène entre Raijin et Fujin: C’est pas juste. Moi, je peux pas tuer Seifer alors que sa copine est en train de tuer l’autre con.
Squall, qui a viré Zell de sa classe depuis longtemps: A 1, 2 et 3... DU CALME!
ZZZZZ: Bruit d’une mouche qui vole dans la classe.
Squall: Enfin.
Garnet, qui ose enfin briser le silence: Vous pourriez dire à votre petite amie assise à côté de moi qu’elle cesse de pleurer? Elle est en train de mouiller mes affaires.
Linoa, en larmes: Ouin, c’est même plus mon petit ami.
Séphiroth, perdant patience: T’as au moins compris ça, espèce de pouffe, alors emmerde pas le monde.
Seifer, qui veut bien enfoncer le clou: Au fait, Squall, ce soir, tu me retrouves dans ma chambre?
Linoa: OOOOOOOUUUUUUUIIIIIIINNNNNNN!
Squall, à bout de nerf et saisissant Seifer par le col du trench-coat: Emmerde pas ma petite amie. Et tant pis pour le règlement.
Fujin et Raijin, se levant, leur arme en main, pour défendre leur chef: Seifer, on peut le tuer? En plus, comme ça, le prof sera déclaré absent et on pourra sécher les cours.
Séphiroth, se saisissant de sa masamune, tout heureux: Génial, un combat. Ne t’en fais pas, prof, je vais achever les deux pantins de Seifer pendant que tu t’occupes de lui.
Cloud, se levant aussi en sortant son épée: Ah, non. Qui me protégera de Tifa après?
Linoa, se levant aussi malgré ses larmes: Vas-y, Squall, prouve que tu m’aimes en achevant Seifer. Je m’occupe de son hérisson.
Garnet, se levant en époussetant bien sa chemise pour se saisir de son bâton et s’adressant à Linoa: Je t’aide si tu arrêtes de pleurer sur moi et si tu changes de place.
(Squall, Séphiroth, Linoa, Garnet VS Seifer, Cloud, Fujin, Raijin.)
RED XIII, le seul à être encore assis: Vive les pacifistes.
Un bruit: OOOOOOOUUUUUUUIIIIIIINNNNNNN!
(Tout le monde se retourne vers Linoa par réflexe)
Linoa: Ah, non, c’est pas moi.
Squall, rangeant son arme: L’alarme anti-feu. On doit évacuer dehors. On reprendra après la fin de l’alerte.
Séphiroth: On peut tout de suite conclure en évacuant Seifer par les fenêtres du premier étage.
Squall: C’est tentant, mais tout le monde dehors... Par la porte.
(Tout le monde se retrouve dans le couloir du premier étage, sauf un élève qui n’ose pas sortir regardant bien autour de lui. Squall fait demi-tour pour aller le chercher)
Cloud: On est obligé d’évacuer? Je préfères être brûlé plutôt que....
Tifa, arrivant en courant pour porter Cloud au risque de l’étouffer: Ne t’en fais pas, mon Cloudinet. Ta Tifa est là et elle va te sauver des flammes.
Cid, qui arrive: Squall. Qu’est-ce que tu fais là? Selon le règlement, tu dois être avec tes élèves et faire l’appel dehors.
(Une fois dehors et après avoir retrouvé certains de ses élèves)
Squall: Bon, on fait l’appel. Seifer? Malheureusement oui. Red XIII? Red XIII?
Une voix AU SECOURS!
(Red XIII vient se cacher derrière Squall, ses pattes sur son museau.)
Angel, agitant gaiement la queue: Wouaf, Wouaf, Wouaf.
Red XIII: Je ne veux pas sortir avec toi.
Seifer, très sérieux, pour changer: Tiens, la chienne est comme sa maîtresse, une chienne en chaleur.
Squall, levant les yeux de sa liste d’appel: N’oublie pas qu’on a notre match à finir une fois en classe. Je t’achèverai une fois pour toutes et Linoa comprendra tout.
Linoa, arrivant pour se coller à son Squall et tirer la langue à Seifer: Bravo, mon Squall.
Squall: Garnet?
Garnet: Je suis là. Mais si la fumée de l’incendie vient noircir mes robes de bal, vous aurez à faire à ma garde royale.
Squall, ignorant la remarque: Raijin et Fujin? Raijin? Fujin?
Seifer, réfléchissant profondément (encore un miracle!): Cela aurait dû leur faire un motif pour sécher les cours. Mais vu qu’il y a le combat, ils se repointeront au bon moment.
Squall: Séphiroth?
Garnet: Avec sa maman.
Squall: Et Cloud? Ah oui, avec Tifa.
Cid se ramenant: SQUALL, QU’EST-CE QUE J’APPRENDS? TU AS PERDU UN ELEVE?
Squall, gardant son calme et regardant sa liste: Non.
Cid, soulagé: AH, je savais bien que c'étaient des mensonges.
Seifer, avec un sourire pervers: Pas un. Quatre.
Edéa, qui se ramène paniquée: Squall, je retirerai Seifer de ta responsabilité. Il aurait pu se retrouver au milieu du bâtiment en flammes.
Cid et Edéa: TU ES UN IRRESPONSABLE. Nous agirons en conséquence.
Shu, qui arrive: Mr Kramer. C’était une fausse alerte. Les détecteurs ont paniqués quand ils ont senti la présence d’un des étudiants.
Red XIII, digne: Inutile de préciser le nom de l’élève.
(Squall remonte en classe avec les élèves qui lui restent. Chacun s’installe en attendant de reprendre le combat. La porte reste ouverte.)
Une main, dépassant de la porte: Aidez-moi. Aidez-moi.
(Squall que plus rien n’étonne après une matinée pareille, pousse Seifer dans le couloir)
Un cri: AAAAAHHHHHHHH! Le maso!
Cloud, heureux: Toi, Seifer, t’es un pote.
Lucrécia, suivie de son fiston: Oh, Séphiroth, j’étais si inquiète de te savoir au milieu d’un incendie. La prochaine fois, il faut passer par la sortie de secours.
Séphiroth, s’impatientant: Oui, maman mais il faut que j’y ailles
Seifer, qui a bien sûr tout entendu: Vous avez raison de vous inquiéter, Madame. On sait jamais ce qui peut arriver. Seph, tu as eu raison d’aller voir ta maman durant l’incendie. Après tout, qui mieux qu’une mère peut consoler son fils qui a peur du feu?
Séphiroth, mettant sa main sur sa masamune et serrant les dents pour ne pas hausser le ton: Répète un peu ce que tu as dit.
Lucrécia: Séphiroth, on se retrouve à midi. J’ai amené un panier-repas.
(Une fois Lucrécia partie, Séphiroth commence à invoquer un sort et Cloud plonge dans le couloir par précaution, oubliant même la présence toute proche de Tifa)
Squall soupirant: Séphiroth, attends que tout le monde arrive pour finir le combat.
Raijin et Fujin: On est là.
Linoa: Génial, on peut enfin tuer Seifer.
Garnet: Il faudrait peut-être un arbitre.
Chacun, se tournant vers le seul élève assis à sa place à étudier: Red XIII.
Le désigné d’office, soupirant: Obligé?
Tout le monde, parfaitement synchrone: Obligé.
Séphiroth: Et Squall, tu nous fais pas le coup du règlement ou autre connerie.
Squall, avec un sourire digne de Seifer lorsque Lucrécia est là: Pas de problème.
(On disait donc Squall, Séphiroth, Linoa, Garnet VS Seifer, Cloud, Fujin, Raijin avec comme arbitre Red XIII. Chacun est debout sur sa table, brandissant son arme. Red XIII s’est installé en soupirant au bureau de Squall. Le premier round peut commen...)
Une voix: C’EST QUOI ÇA???
Tout le monde: Oh, non.

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Jeu 4 Jan 2007 - 13:07

Quistis, qui rentre toute mouillée et jetant dans la corbeille la méduse qui était nichée dans ses cheveux: Chacun à sa place en quatrième vitesse (bruit de chaises que l’on bouge, d’armes que l’on range...) Squall, j’ai un message pour toi de la part de Cid et Edéa. Tu as été rétrogradé comme simple étudiant vu ton incompétence. Je sais que cela va te faire de la peine et que...
Squall criant sa joie: ALLELUIA. Je suis libre, LLLLIIIIIIBBBBRRRREEEE.
Quistis, choquée: Mais... Mais... Mais... C’est sensé être une punition.
Squall: Tiens, voilà ta liste d’appel. Je...
Quistis, n’y comprenant plus rien: Pour la peine, tu vas m’avoir comme prof dans cette classe.
Squall: Alors là, pas de problème.
(Garnet pousse un soupir de soulagement en voyant Linoa changer de place pour s’installer à côté de Squall tout heureux)
Quistis, qui comprend plus rien (la pôvre): Mais... C’est sensé être une punition et t’es heureux?
Squall tout innocent: Oui. On m’a fait chier dans mon rôle de chef des Seeds et d’enseignant.
Je pouvais même pas tuer Seifer comme je voulais. Maintenant, je suis libre et je vais pouvoir foutre le bordel pour me défouler. Bon courage dans ta noble et paisible tâche. Et puis, je peux bien te le dire maintenant. Tu tapes sur le système de tout le monde.
(Tous les élèves applaudissent.)
Quistis: Léonhart, trois heures de colle. Et tu y vas tout de suite.
Linoa, mécontente: Ah non, je n’ai pas retrouvé et pardonné à mon Squall pour le quitter tout de suite.
Squall, haussant les épaules: T’as qu’à venir avec moi.
Linoa, tout sourire: Voui. Quistis, t’es qu’une salope et une emmerdeuse.
Quistis, qui a du mal à reprendre son souffle devant ces révélations: Heartilly... Trois... heures de colle.
(Linoa et Squall sortent main dans la main et tout heureux de la salle de classe.)
Seifer, soupirant: Eh, ça n’a plus d'intérêt d’être en cours si Squall est même plus là pour vouloir me tuer. Il ne reste qu’une chose à faire.
Quistis, voyant Seifer lever gentiment le doigt: Oui, Seifer.
Seifer: Euh, institutrice, je voulais juste vous dire que vous ne pouvez être une salope.
Quistis: Merci, Seifer de me dire ça et...
Seifer, achevant toujours sur le même ton gentillet: Car personne ne voudrait coucher avec une sainte nitouche dans ton genre.
Quistis: ALMASY, TROIS HEURES DE COLLE.
Raijin et Fujin: Et nous? Là où va Seifer, nous y allons aussi.
Quistis, d’un ton neutre: Allez-y.
(Le trio sort de la classe. Un semblant d’ordre semble s'installer. Soudain, Cloud regarde par la baie vitrée au-dessus de lui et anticipe.)
Cloud anticipant: Quistis, d’après Seifer, vous préférez les filles et ça expliquerait pourquoi vous...
Quistis, qui vire au violet puis au bleu: Strife, trois...
Cloud: Heures, merci. Au revoir.
(Au même moment où Cloud sort en courant de la salle de classe pour trouver refuge dans celle de surveillance, la baie vitrée au-dessus se casse et quelqu’un atterrit à la place où était Cloud )
Tifa, n’y comprenant plus rien: Et ben, mon Cloudounet, il est pas là?
Quistis: Rejoignez vite votre classe.
(Tifa sort en se demandant où est passé Cloudounet.)
Séphiroth, réfléchissant: Il reste moi, la princesse et Red XIII. Donc aucune tuerie en vue. (Haussant le ton) Quistis, espèce de conne, je sors. Trois heures aussi, je suppose, au revoir.
Garnet, qui tremble au milieu du courant d’air laissé par la vitre cassée: Red XIII, la salle de surveillance, elle est moins poussiéreuse?
Red XIII: Oui.
Quistis: On ne parle pas en cours.
Garnet: Et elle est chauffée?
Red XIII, qui commence à en avoir marre de ne pas pouvoir écouter le cour: OUI.
Quistis: On ne parle pas en classe, Red XIII. Trois heures de colle aussi.
Red XIII, qui sort: C’est pas juste. Je suis le seul à vouloir écouter le cours mais on me remet avec les cinglés en salle de colle.
Garnet, qui a de plus en plus froid: Comment on dit déjà? J’oublie toujours les mots qui sont trop choquants. Tant pis, on va faire autrement. Institutrice, comment Linoa vous a appelée?
Quistis, levant le nez de son livre: En quoi c’est intéressant?
Garnet: Je m’intéresse juste au langage courant du peuple.
Quistis: Salope et emmerdeuse.
Garnet, récitant: Donc Quistis, vous êtes une salope et une emmerdeuse. Bon, je peux sortir maintenant?
(Dans la salle de surveillance où, par définition, on surveille, toute la classe de Quistis qui a été collée se retrouve là.)
Squall: Voilà, Garnet, on va pouvoir reprendre le combat avant l’arrivée du surveillant.
Quistis, toute seule dans sa classe: OUUUUUIIIINNN, personne ne m’aime.

L’auteur: Allons, Quistis. Ça sert à rien de pleurer pour ça puisque c’est la vérité. Bon, c’est le moment de la conclusion. Seifer se demande s’ils auront le temps de finir leur combat avant que le nouveau pion arrive. Linoa est heureuse que Squall soit de nouveau avec elle et en plus, en simple étudiant. Ils pourront ainsi faire les conneries ensemble. Raijin et Fujin se disent que s’il n’y avait pas le combat, y a longtemps qu’ils se seraient déjà cassés. Séphiroth est heureux de savoir que l’ex-chef des Seeds va enfin pouvoir tuer son voisin de chambre. Cloud est rassuré de savoir que Tifa ne sait pas où il est. Garnet constate dépitée que cette salle est toujours aussi poussiéreuse mais tout de même bien chauffée. Par contre, elle s’interroge encore sur le sens des mots “salope“ et “emmerdeuse“. Red XIII soupire et se dit que l’auteur de cette fanfic débile est injuste: C’était le seul qui avait rien fait et qui voulait étudier. Résultat, il se retrouve de nouveau désigné comme arbitre du futur combat.
Quistis, toute seule dans sa classe: OOOOOUUUUUIIIIIIIINNNNNN! Et moi dans tout ça?
L’auteur: Tu veux une bonne conclusion pour toi?
Quistis qui reprend espoir: Oui, oui, oui.
L’auteur qui a pitié: Okay. Qu’est-ce que tu dis de cela? Quistis qui était désespérée de ne pas pouvoir enseigner pleura toute seule dans sa salle de classe. Elle pleura tellement qu’elle mourut noyée par ses larmes.
Quistis: OOOOOOOUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIINNNNNNN!
L’auteur: En conclusion de la conclusion, bienvenue pour une nouvelle année à la Bordel Garden University et bonne merde pour la rentrée.

Par Virgule

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Jeu 4 Jan 2007 - 18:41

Je suis plus que ptdr derriére l'ordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Ven 5 Jan 2007 - 11:40

Malheureusement c'était le dernier chapitre !

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Ven 5 Jan 2007 - 15:32

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanaki
Invité



MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Ven 5 Jan 2007 - 20:36

tout d abord je me fais triaté de canidé puis de pyromane ensuite je me fais agresser sxuellement par une chienne et ensuite je me fais collé ......et de plus jai pas été payé par l auteur pour tout se que j ai souffert.....c'est..........tain je suis enervé....mais explosé de rire devant tout ce qui arrive uax autres.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Ven 5 Jan 2007 - 21:21

Voici une autre parodie, cette fois entre les méchants de Final Fantasy :

Un combat pour l'honneur: Séphiroth VS Kefka. (et le petit Seifer)
Cela fait un moment que Séphiroth et Kefka se disputent violemment pour savoir lequel des deux est le meilleur méchant de toute l'histoire de Final Fantasy.
Kefka: Pédé! Lopette!
Séphiroth, hautain: Je ne relève même pas.
Kefka: Ta mère est une maladie de l'espace!
Séphiroth: Ma maman...?
(Très vexé): Et toi, ils sont où, tes parents? T'as été trouvé dans une poubelle?
Kefka, gêné: Je suis le fils d'un éboueur et d'une prostituée...
Séphiroth, ironique: Ah, bravo, vraiment très bien!
Kefka, vexé: Ta gueule, Cheveux Gris! Et arrête de frimer avec ta grande épée pour compenser la taille de ton...
Séphiroth, sursautant: Mon QUOI?
Kefka, rigolant: Quoi? T'es une femme? Ca m'étonne pas de toi!
Séphiroth: Je préfères ne pas répondre, tiens!
Seifer, apparaissant soudainement: Eh, il est idiot avec ses cheveux longs!
Séphiroth, le poussant dans un précipice qui se trouvait justement là: Va au diable, collégien!
Seifer, se raccrochant au bord et se relevant: Ton épée est nulle! La seule chose de vrai, c'est le Gunblade!
Séphiroth, ramassant le Gunblade et faisant la moue: Une épée et un flingue en même temps? Ridicule!
(Il jette le Gunblade dans le précipice)
Seifer, se jetant dans le vide pour rattrapper son arme: NOOOON!
Séphiroth se penche au-dessus du vide et entend les cris d'agonie du pauvre Seifer:
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaa...
AAAAH! ITAIII! Oh, Gunblade! Mon Gunblade à moi! (Seifer serre l'épée dans ses bras et se coupe très gravement)
Kefka, gêné: ...Moi, je n'ai même pas besoin d'arme!
Séphiroth: Normal, tu es trop fauché pour t'en acheter une!
Kefka: Ta gueule, ducon! Tu as une épée uniquement pour frimer, mais tu n'es même pas un homme! Moi, je suis tellement fort que je n'ai pas besoin d'arme!
Séphiroth, ironique: Quelle longue réplique pour un mongol comme toi! Tu n'as pas trop mal à la tête, ça va?
Kefka: Grrr!
Séphiroth: C'est bien. Ca te ressemble mieux.
Kefka: C'est toi, le mongol! A la fin de FF7, tu ne dis absolument rien! Moi, à la fin de FF6, je fais un débat hautement philosophique sur la mort!
(Séphiroth va répondre quelque chose, lorsqu'un bruit d'ambulance retentit. Séphiroth et Kefka se penchent au-dessus du vide et regardent les infirmiers emporter Seifer, qui a l'air KO)
(Au bout d'un moment, Séphiroth se tourne vers Kefka, qui regarde toujours en bas, et pouffe de rire)
Séphiroth, s'approchant de Kefka et lui attachant quelque chose sur la figure: Tiens, j'ai un cadeau pour toi. (Il rigole)
Kefka, se regardant dans un miroir et constatant qu'il a un nez de clown attaché: Ah, c'est malin. Très spirituel.
Séphiroth: N'est-ce pas?
Kefka, les dents serrées: Attends, je te réserve un tour à ma façon!
Séphiroth: Oh, j'ai peur! Qu'est-ce que tu vas me faire? Tu vas me transformer en Magicite? Tu vas faire apparaître une tête sous ta main et tu vas m'atomiser?
Kefka (rictus diabolique): Tu verras bien.
Séphiroth: J'ai hâte de voir ça.
(Seifer arrive, couvert de pansements)
Seifer: La vache! Tu m'as fait mal, connard!
Séphiroth (sourire méchant): Tiens, notre collégien est de retour!
Seifer: Je ne suis pas un collégien! J'ai dix-huit ans!
Séphiroth, l'imitant: Oh, j'ai dix-huit ans! Je suis un grand garçon! Et je suis presque sevré!
(Il s'approche de Seifer et lui appuie sur le nez)
Seifer: Qu'est-ce que tu fous, minus?
Kefka: Attention, moi il m'a mis un nez de clown!
Seifer, rigolant: Un nez de clown? Oh, j'aurais bien voulu voir ça!
Séphiroth, rigolant aussi: Tiens, non. J'aurais parié que si j'appuyais sur ton nez, il en sortirait du lait!
Seifer: QUOI?
Séphiroth: Attention, petit Seifer. Quistis va te mettre une mauvaise note!
Seifer: Qu... Enfoiré!
(Séphiroth prend son air le plus ironique possible et passe son doigt le long de la balafre de Seifer)
Seifer: T'as fini, oui? Ca t'amuse de chipoter le visage des beaux garçons, petite tante?
Séphiroth, riant: Très joli, vraiment! Tu t'es fait ça en dormant avec ton épée, comme avec un nounours?
Seifer, s'étranglant de rage: JE VAIS TE TUER, PEDE!
Séphiroth: Oh, il va me tuer, le petit. Avec son Gunblade. Parce que le Gunblade, il n'y a que ça de vrai. Parce que le Gunblade, c'est une épée et un flingue en même temps.
Seifer, hors de lui: JE VAIS T'ARRACHER LES TRIPES ET EN FAIRE UN COLLIER POUR TON PETIT AMI!
Kefka, rigolant: Eh, Seifer, t'énerve pas. Regarde plutôt le cul de Séphiroth!
Seifer, regardant: Qu... HA HA HA!
Séphiroth, inquiet: Quoi? Qu'est-ce qu'il a, mon cul?
(Il s'aperçoit qu'il a un papier collé sur le derrière. Il l'arrache et lit: FRAPPER AVANT D'ENTRER)
Séphiroth, écoeuré: C'est d'un goût...
Kefka, rigolant: Je t'avais dit que tu le regretterais!
Séphiroth: Espèce de...
(Il donne un coup de poing sur le nez de Kefka)
Kefka:AAAH! ITAIII!
(Kefka s'assied par terre et se met à pleurer. De temps en temps, les deux autres peuvent l'entendre gémir "Itaiii...")
Séphiroth: Hem...
Seifer: Mais enfin, Kefka, ce type frappe comme une tapette!
Kefka, sanglotant: Mais il m'a fait mal!
Seifer: Franchement, tu me déçois. Tu es vraiment un clown.
Séphiroth: Un clown, un bouffon. Un bouffon, un clown. Ah, je fréquente des gens bien!
(Voyant que Seifer le regarde méchamment): Ben quoi?
Seifer: Tu m'énerves. Je veux me battre en duel avec toi.
Séphiroth, ironique: Pour jouer avec ton Gunblade?
Seifer: NAN! POUR DECOUPER TA PETITE GUEULE EN RONDELLES! ET PARCE QUE J'ADORE L'ODEUR DU SANG FRAIS! MWA HA HA!
Kefka, arrêtant de pleurer pendant deux minutes: Eh, c'est mon rire!
Seifer, confus: Pardon.
Séphiroth: Un combat contre un imbécile comme toi? Pfff!
(Il bouscule nonchalamment Seifer dans le vide. Seifer pousse un cri de femme et se raccroche au bord.)
Seifer: Non, pas encore une fois!
Séphiroth, attrapant l'arme de Seifer: Gunblade! Je suis génial parce que j'ai un beau Gunblade!
(Il jette l'épée dans le vide)
Seifer: Argh!
(Séphiroth donne un coup de talon sur ses doigts)
Seifer: Argh!
(Séphiroth le frappe avec le pommeau de son Masamune)
Seifer: Argh!
(Séphiroth le soulève par les aisselles et le jette dans le vide)
Seifer: A
A
A
A
A
A
H
!
*
S
P
R
O
U
I
T
C
H
*
Séphiroth: Je crois qu'il s'est écrasé. Ses os ont fait "Sprouitch".
Kefka: Très bien. Reprenons notre bagarre, okay?

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Ven 5 Jan 2007 - 21:22

Séphiroth: Tu es un petit clown ridicule habillé comme un perroquet.
Kefka, énervé: Tu m'as fait mal tout à l'heure! Je vais te frapper!
(Il donne un grand coup de poing dans le nez de Séphiroth. Séphiroth ne réagit pas)
Kefka: Huh? Eh ben? Tu n'as pas mal?
Séphiroth, crânant: Je suis insensible à la douleur physique.
(Il n'a pas terminé sa phrase qu'il commence à saigner abondamment du nez)
Kefka, ironique: Insensible, hein?
Séphiroth: Oh, ta gueule. Moi au moins je ne me mets pas à chialer. Même ce môme de Seifer aurait eu honte à ta place.
Kefka: J'en ai assez entendu! Je te provoque en duel!
(Il gifle Séphiroth pour appuyer son défi)
Séphiroth: Encore un duel? Ca commence à devenir lassant.
Kefka: Je vais te pulvériser sur le champ!
(Il le gifle sur l'autre joue)
Séphiroth: Arrête ça, ça fait mal. Et puis d'abord, tu n'as même pas d'arme pour te battre.
Kefka: ...
Séphiroth: Et ta magie, c'est de la cacaille!
Kefka: C'est pas vrai! Merton!
(Il lance Merton)
Séphiroth: Cure 3!
(Il se guérit)
Kefka: C'est pas du jeu! Moi, je n'ai pas de technique de guérison!
Séphiroth: Dommage. A mon tour d'attaquer maintenant.
(Il frappe Kefka avec son Masamune)
Kefka: YAAARGH!
(Seifer réapparaît, l'air très fatigué et très mécontent. Il est encore plus couvert de pansements que la première fois et arbore une magnifique blessure qui croise la première. Kefka se cache derrière lui d'un air terrorisé)
Seifer: Séphiroth, espèce de bourrin! Regarde ce que tu as fait! Non seulement je me suis écrasé sur le sol, mais je suis tombé juste sur mon épée et je vais avoir une deuxième horrible cicatrice!
Séphiroth: Oh, pauvre. Moi, je me bats depuis des années et j'ai beaucoup plus de cicatrices que toi, et je ne m'en plains pas. Regarde ce que Cloud m'a fait avec son Omnislash!
(Il ouvre grand sa chemise et montre des traits verticaux sur sa poitrine)
Kefka: Fais gaffe, petit Seifer, je crois qu'il te drague.
Seifer: EUERGH!
(Il se cache derrière Kefka)
Séphiroth (sourire vicieux): Vous me traitez de tapette, mais on vous voit toujours l'un derrière l'autre!
Seifer: EUERGH!
(Dégoûté, il empoigne Kefka et le jette le plus loin possible)
Seifer: Dégage, Benetton!
Kefka: Ce n'est pas de ma faute si tu te mets derrière moi! Et ce n'est pas de ma faute non plus si j'aime porter des fringues colorées!
Seifer: Peut-être, mais ne t'approche pas de moi!
Séphiroth (après avoir beaucoup rigolé): ...Seifer, je n'avais pas remarqué que tu étais aussi mignon avec ces deux cicatrices!
(Il se jette sur Seifer et le prend dans ses bras)
Seifer, affolé, se débattant de toutes ses forces: EEERK! A L'AIDE! AU VIOL!
Séphiroth, d'une voix rauque, tout près de l'oreille de Seifer: Ces deux cicatrices, c'est si viril! Ca me fait penser à...
(Il réfléchit. Seifer est terrifié parce qu'il a peur que Séphiroth ne l'embrasse)
Séphiroth: ...à une étoile de mer!
(Il lâche Seifer)
Seifer, proche de l'infarctus: SALAUD! TU T'ES FOUTU DE MA GUEULE!
Séphiroth, s'étranglant de rire: Avoue que tu as eu peur, hein!
Seifer: J'ai cru que tu allais me sauter!
Séphiroth (gloussement): Je ne suis pas encore désespéré à ce point-là!
Seifer: QUOI?
Kefka: Itai...
Seifer: SHUT UP, BOUFFEUR D'ESPERS!
Kefka: Itai quand-même.
Seifer, faisant des grands moulinets avec son épée: Séphiroth! En voilà assez! Je veux me battre en duel contre toi jusqu'à ce que tu ressembles à du haché!
Séphiroth: Je te rappelles qu'on s'est déjà battu en duel une fois, et c'est moi qui ai gagné.
(Il désigne le ravin): Mais, si tu veux encore te battre, ce sera avec plaisir!
Seifer, calmé: Tout compte fait, je crois que j'ai changé d'avis. C'est très mal d'être rancunier.
Séphiroth, gloussant: Et puis, ta maman serait fâchée.
Seifer: QUOI? REPETE POUR VOIR!?
Séphiroth: Arrête de postillonner, c'est sale.
Seifer: JE POSTILLONNE PAS!
(Il manque de s'étrangler avec sa salive)
Seifer: Sprrlr! Grbl! Je-postillonne-pas!
Séphiroth: Ces enfants sont d'un sale, avec leurs couches pas propres et toute cette bave!
Seifer, frustré: Je préfère pas répondre, tiens. Je pourrais te massacrer de façon horrible.
Séphiroth: Ouah, Seifer a beaucoup de self-control. C'est dingue.
(Seifer meurt d'envie de le tuer, mais il a peur de tomber dans le ravin. Il bouillonne tellement que de la vapeur lui sort des oreilles)
Kefka: Ita... Eh, mince! Il fume des oreilles!
Seifer: C'est pas vrai. Je me contrôle juste pour ne pas transformer ce débile en pâte à modeler.
Séphiroth: Tu ne devrais pas. Avec de la pâte à modeler, on peut sculpter des Télétubbies!
Seifer: CETTE FOIS JE TE TUE! JE SUIS EN MANQUE DE TUERIES ET TU COMMENCE SERIEUSEMENT A ME LES CASSER!
Séphiroth: Casser quoi? Ne me fais pas rire!
Seifer: RAAAH!
Kefka: Kowai...
Seifer: TOI, LA FERME!
Kefka: KOWAI!
(Il montre quelque chose derrière eux. Ils aperçoivent Cloud, Squall et Terra qui n'ont pas l'air content du tout et qui ont une épée en main. Séphiroth se cache derrière un rocher, Seifer saute dans le ravin et Kefka reste paralysé sur place)
Cloud: Eh ben, où ils sont?
Squall: ...
Terra: KEFKA! TON HEURE A SONNE!
Kefka: AAAH!
Séphiroth, riant: Eh, Kefka, fais pas dans ton froc!
Cloud: SEPHIROTH!
Séphiroth: Oups...
(Cloud incruste son épée dans la tronche de Séphiroth)
Séphiroth: WAAAH! CONNARD!
Terra, déboussolée en voyant Kefka fondre en larmes: Euh...
Squall: Mais où est Seifer? Il a eu peur?
Séphiroth, montrant le ravin: A son endroit préféré.
(Squall se penche au-dessus du précipice et voit une forme blanche et rouge qui se débat par terre)
Seifer: Waah! Ma jambe est cassée! Mon épée me rentre dans le ventre!
Squall, gêné: Henna yashi...
Séphiroth, empêchant Cloud de le décapiter: Eh, ce collégien se croit dans un Tex Avery, c'est pas possible. Normalement, on tombe dans un ravin et on meurt!
Kefka, voyant que Terra regarde bêtement en bas: CHAOS WING!
Terra: WAAAH!
(Elle s'évanouit)
Cloud: Tu vois, Squall, je t'avais bien dit que ce n'était pas une bonne idée d'emmener une fille.
Squall: Pourquoi? T'es sexiste?
Cloud: Non, mais elle a vraiment de drôles de cheveux.
Squall, attrappant les cheveux de Cloud: Très drôle, en effet. Toi, tu me fais penser à un hérisson qui a piqué la moumoute de sa grand-mère. Nomura avait trop picolé quand il t'a dessiné.
Cloud: Tu crois que t'es réussi, avec ta gueule de Ken et tes fringues de maque?
Squall: Fringues de QUOI?
(Ils se battent)
Séphiroth, se regardant dans un miroir: Ah, je suis défiguré!
Kefka: Oh, ma pauvre chérie! Moi, je suis toute ébouriffée! Oh!
Séphiroth, lui donnant un coup de poing: Ebouriffe-toi avec ça, lopette!
Kefka: Itai! Je vais te tuer, andouille!
Squall: Tifa est siliconée!
Cloud: Rinoa est plate!
Squall: Quoi?!
Seifer: Heeelp! Quelqu'un pour me relever! Aaaah!
Cloud: On aurait dû prendre Edgar à la place de Terra, ça aurait fait deux sales frimeurs!
Squall: On aurait dû prendre Cyan, ça aurait fait deux pudibonds!
Cloud: On aurait dû prendre Gau, ça aurait fait deux mongols!
Squall: Ou Mog, pour avoir deux autistes!
Seifer: Je me reeends! Help! J'ai mal!
Séphiroth: Chouette. On s'amuse bien!
Kefka: C'est pas chouette du tout!
Séphiroth: Ouah, le collier de Squall est génial. J'aimerais bien avoir le même.
Kefka: Grosse tapette.
Séphiroth, l'ignorant: Par contre, Cloud et toi avez eu la même lobotomie.
Kefka: Comme ton père, Hojo.
Séphiroth: Oh, ta gueule avec ça.
Terra, se réveillant: Où suis-je?
Kefka: Bienvenue en enfer!
(Il la frappe avec sa botte)
Terra: Aaah! Tout ça de la faute de Cid!
Cloud et Squall: Tu connais Cid?
(Ils se regardent d'un air étonné)
Séphiroth: Comme ce type peut être violent avec les femmes!
Kefka: Et alors? Tu as bien maltraité un gosse!
Séphiroth: A propos... Seifer est toujours en bas!?
(Il se penche au-dessus du vide)
Seifer: Maaaman! Au secours!
Séphiroth, pouffant de rire: Oh, mon pauvre Seifer! Qu'est-ce qui t'est arrivé?
Seifer: S'il te plaît, sors-moi de là... Je ne râlerai plus, c'est promis...
Séphiroth: Oh la la, comment as-tu fait pour te mettre dans une situation pareille, mon petit? Ah, c'est terrible...
Seifer: Arrête tes vannes et sors-moi de là!
Séphiroth: D'accord. Attrappe ma main.
Seifer, voyant la main trente mètres plus haut: Très drôle.
Séphiroth: Je vais appeler Quistis.
Seifer: Nooon!
(Séphiroth se jette sur Cloud et lui arrache son PHS)
Séphiroth: Tu permets?
Cloud: Eh, rends-moi ça!
Séphiroth: Mais il y a un blessé, là en bas!
Squall, ironique: Tu veux dire Seifer?
Séphiroth: Je vais appeler son instructrice. Elle va lui passer un savon.
Squall: J'ai hâte de voir ça!
Cloud: Mon PHS...!
Squall: La ferme.
Séphiroth: Fais gaffe, il a un coeur de lion!
Squall: Très drôle. Après Seifer, il faudra que je m'occupe de toi.
Séphiroth: Gloups...
Kefka, frappant Terra: Bouffe ça, Terra! Tu vas regretter d'être venue au monde! Je vais te transformer en Magicite!
Terra: Aaaaargh!
Séphiroth: Kefka, j'appelle aussi l'asile pour toi, tant que j'y suis?
(Kefka se retourne vers lui et le regarde d'un air sanguinaire)
Kefka (grondement): QUOI?
Séphiroth, impressionné: Rien. Continue à massacrer la fille. C'est vrai, c'est si marrant de tuer des filles.
Cloud: Assassin! Tu as tué Aéris!
Séphiroth: Fais gaffe, ou je jette ton PHS dans le vide.
Cloud, pâle: Non!
Séphiroth: Alors, ta gueule.
(Il téléphone. Quelques minutes plus tard, Quistis arrive dans le ravin)
Quistis: MISERABLE! QU'EST-CE QUE TU AS ENCORE FAIT?
Seifer: Pitié! J'ai la jambe cassée!
Quistis: Bien fait pour toi!
(Elle le frappe plusieurs fois et l'emporte en le tirant par la jambe)
Quistis: C'est pas des manières! Si tu continues à être aussi violent, je vais te recaler à ton examen et tu vas finir balayeur de rue!
Seifer: Non! Pas çaaa!
Squall: Le frimeur est humilié!
Quistis (clin d'oeil): Coucou, Squall!
Squall, devenant vert: Beurk!
Kefka: Prends ça Terra! Mwa ha ha!
Séphiroth: Arrête, elle est presque morte!
Kefka: Et alors?
Séphiroth: Tu n'as plus besoin de t'acharner sur elle!
Kefka: Mais c'est juste pour le plaisir de tuer! Tuertuertuer! J'adore la violence! Toi, tu n'es qu'une chiffe molle, puisque tu tues uniquement quand c'est nécessaire!
Séphiroth: Deux ans. Voilà ton âge mental.
Kefka: Ta gueule. D'abord, Seifer est d'accord avec moi sur ce point!
Séphiroth, ironique: Oh, Seifer approuve? Alors on est sauvés! Ca fait six mois d'âge mental, alors!
Kefka: Argh! Un de ces jours, je vais te faire la peau!
Séphiroth: C'est quand tu veux, je t'en prie!
Kefka, méfiant: Hem! Euh... On verra ça!
(Ils remarquent que Cloud et Squall les regardent méchamment)
Kefka, mielleux: Qu'y a-t-il, mes amis?
Cloud: On est venus pour vous tuer.
Kefka: C'est dommage. J'ai presque tué Terra, et Seifer a la jambe cassée et est en train de se battre à mort contre son instructrice.
Cloud: Je m'occupe de Séphiroth.
Squall: D'accord. Moi, je me charge du nain mal habillé. Mais il faudra que tu me laisses achever Séphiroth. Il m'énerve. Je déteste les arrogants.
Cloud: Je ne sais pas ce que veut dire "arrogant", mais c'est OK pour moi.
Kefka: Hiii!
Séphiroth: Non merci! J'ai déjà donné!
Cloud: Tu as donné? Maintenant, tu vas recevoir!
(Il lui donne un coup d'épée dans la poitrine)
Séphiroth: Argh!
(Il passe son épée au travers de Cloud)
Cloud: YAAARGH! Squall-à-l'aide-je-meurs!
Squall: Dis-moi... Si j'ai bonne mémoire, c'est toi qui a dit que ma Rinoa était plate?!
Cloud: Pardon... Sauve-moi, maintenant...
Squall: C'est très vexant, ce que tu as dit. D'abord, Rinoa a une très jolie poitrine, et puis si on enlevait le silicone de Tifa, elle ressemblerait à un vrai monstre!
Cloud: T'as raison, elle serait même horrible... Sauve-moi...
Séphiroth: Allez, tête de lion, sois gentil avec ce pauvre petit bleu qui se trimballe avec une épée dix fois trop lourde que lui!
Squall: TETE DE LION?!
(Il fait "Renzokuken" sur Séphiroth. Cloud tombe par terre, à moitié mort, et Séphiroth gémit)
Séphiroth: C'est dégueulasse! C'est presque la même limite que Cloud! Tu n'es qu'un sale plagiaire!
Squall, vexé: C'est pas vrai! C'est ma limite à moi!
Kefka, se glissant derrière Squall: HEM!
(Squall se saisit et le regarde en se tenant le coeur comme s'il était cardiaque)
Squall: Qu-Qu'est-ce qu'il y a, bouffon?
Kefka: Tu dois te battre contre MOI!
Squall: Désolé pour cet oubli. Réparons ça.
(Il prend son Gunblade, flingue Kefka, le frappe et l'assomme)
Squall: Bien fait!
Séphiroth: Tu es le seul qui n'est pas encore hors-circuit. Et en plus, tu m'énerves.
(Il passe son épée dans le ventre de Squall)
Squall: RAAAH! PAUVRE TYPE!
Séphiroth: Personne n'est parfait.
(Il s'assied par terre parce qu'il est fort blessé, et téléphone pour trouver de l'aide. Mais il se trompe, et au lieu de faire le numéro de l'hôpital, il fait le numéro de Quistis)
Séphiroth: %*$^§%&£! Je me suis gouré! J'ai demandé à Quistis de nous secourir!
Squall, pâle: QUOI?
Séphiroth, confus: Désolé.
(Quistis arrive et commence à les frapper)
Quistis: Vous êtes tous des méchants garçons! Quelle idée de se battre comme des chiffoniers!
(Se tournant vers Squall): Tu me déçois, Squall. Mais je t'aime quand-même.
(Elle l'embrasse. Il s'évanouit de dégoût)
Quistis: Oh, le pauvre. Ca doit être l'émotion.
Quelques temps plus tard, à l'hôpital:
Séphiroth: Connards.
Seifer: Lopettes.
Kefka: Débiles.
Squall: Ahuris.
Terra: Imbéciles.
Cloud: Enfoirés.
Match nul. Je crois bien que c'est la

FIN.

Notes: "itai" veut dire "mal", "kowai" veut dire "peur" et "henna yashi" veut dire "drôle de type".

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
vincent valentine
SeeD Niveau 30
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1848
Age : 26
Localisation : En ballade
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Sam 6 Jan 2007 - 15:29

AHAHAHAHAHAHAHAHAHAH mort de rire apeler l'hopital je vais mourir de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Sam 6 Jan 2007 - 23:43

Et si je te laissais mourir et que je ne mettais pas la suite ? Non je rigole je vais pas faire ça même si c'est tentant...


La loi du plus fort.
Séphiroth attend quelqu'un depuis un long moment. Il jette un coup d'oeil à sa montre d'un air impatient, puis tape du pied par terre.
Kefka, apparaissant derrière son dos: Oh, une montre Barbie!
Séphiroth, surpris, cramoisi, tentant de dissimuler sa montre: T-tu arrives enfin? Tu as un quart d'heure de retard, et le gosse aussi!
Kefka, surpris: "Le gosse"? Tu parles de notre collégien balafré? Tu l'as fait venir aussi?
Seifer, apparaissant derrière eux, frimant avec sa Gunblade: Séphiroth, ton heure est ven...!? Eh, le clown est là aussi?
Séphiroth, satisfait: Hé hé.
Kefka: Séphiroth, il faut que tu m'expliques! On était pas censé se battre en duel, toi et moi?
Seifer: Non, vous n'étiez pas censés! C'est à MOI que Séphiroth a promis un beau duel plein de sang et de baffes et de tripes par terre, alors toi tu DEGAGES, connerie magitek!
Kefka (une veine apparaît sur son front): De quoi tu m'as traité, chevalier de mes bottes?
Seifer, vexé: JE T'AI TRAITE DE DANGEREUX TRISOMIQUE EN LIBERTE! TAPETTE DE L'EMPEREUR GESTAHL!
Séphiroth, les interrompant: Hum. Je vous doit des explications. En fait, j'ai décidé de vous buter TOUS LES DEUX.
Kefka: Tu te fous de moi ou quoi?
Seifer, réfléchissant intensément: Mais alors c'est pas un duel, c'est un triel!
Kefka et Séphiroth le regardent d'un air navré, comme s'ils compatissaient à son grave handicap mental.
Séphiroth, posant sa main sur le front de Seifer: Hou là, tu surchauffes. Tu es sûr que tu ne veux pas que j'appelles ta maman et qu'on remette ce combat à un autre jour?
Seifer, très énervé: ME TOUCHES PAS COMME CA! ESPECE DE CALAMITE VOLANTE! JE VAIS TE FAIRE MANGER TES CHAUSSURES EN CUIR, TU VAS PAS APPRECIER!
Séphiroth: Pauvre bébé. Ca doit être triste d'avoir si peu de cheveux par rapport au degré de stupidité.
Seifer, fulminant: COMMENCONS CE COMBAT TOUT DE SUITE!
Séphiroth: Quand tu veux, si tes couches-culottes ne te gênent pas trop quand tu marches.
Seifer: GH... QUOI? ATTENDS UN PEU...
Pris d'un doute, il regarde s'il n'y a pas de ravin. A sa grande terreur, il s'aperçoit qu'il y en a un. Il pousse un cri aigu et se réfugie derrière Kefka.
Séphiroth: Attention Kefka, il veut te sodomiser!
Kefka: GRRR!
Il empoigne Seifer et le jette sur Séphiroth, qui a l'air ravi.
Séphiroth: Hmm. J'adore cette sensation!
Seifer: LACHE-MOI, TAPETTE!
Séphiroth: Hé hé. Je te feinte comme rien!
Seifer, furax: TU TE FICHAIS DE MOI!?
Séphiroth: Arrête de crier avec toutes ces majuscules, ça fait mal aux yeux et ça n'impressionne personne.
Seifer:JE CRIE SI JE VEUX!
Séphiroth: Qu'il est susceptible!
Seifer, pointant son arme vers Séphiroth: En garde, Séphiroth! Montre-moi ce que tu sais faire!
Séphiroth, intrigué: Mais où t'as appris à tenir une épée?
Seifer, vexé et voulant dire quelque chose d'intelligent: A la BGU!
Séphiroth, riant: Ah, cette école d'orphelins sous-doués? J'ai entendu parler! Y paraît que le proviseur ressemble à Robin Williams et que le recteur est un monstre jaune!
Pendant qu'il rit, Seifer lui fait un Phantom Slash dans la tête.
Séphiroth (itai): G-Gah? Espèce de lâche, aucun sens de l'humour!
Il le frappe avec le Masamuné.
Seifer: M-Mais tu m'énerves toi!
Kefka: Hum. On sent que l'auteur ne m'aime pas tellement. Je voudrais me battre aussi, moi.
Séphiroth: Rira bien qui rira le dernier, morveux!
Seifer, qui perd tout son sang: De quoi? Tu crois que tu m'as fait mal?
Séphiroth: Hé hé.
Lucrécia apparaît et saute littéralement sur Séphiroth.
Lucrécia: Séphy, tu as oublié ton écharpe!
Elle met une écharpe verte autour du coup de Séphiroth, à sa grande gêne d'ailleurs. Seifer éclate d'un rire peu discret.
Lucrécia, remarquant Seifer: Oh, un enfant blond. Comme c'est mignon! (Elle lui caresse la tête). Oh, et il est gentil et sage en plus! (Elle part).
Séphiroth et Kefka, éclatant de rire et caressant la tête de Seifer: Oh, le joli petit enfant blond!
Seifer, cramoisi: La ferme. C'est pas de ma faute si la mère de Séphiroth est aussi débile que lui!
Séphiroth, pouffant: Mais quoi? Elle t'a dit que tu étais mignon! C'est un compliment que tu n'entendras plus jamais de toute ta vie, surtout de la part d'une femme! Tu devrais être content!
Seifer: NANI!?
Il essaye de flinguer Séphiroth, mais il entend "clic-clac" et il se rend compte qu'il n'a plus de munitions.
Seifer: Hem... Eh bien... Je vais l'utiliser comme épée, alors...
Séphiroth: Quel ratage!
Seifer, agacé, faisant un geste de bravade caractéristique: Amène-toi si tu l'oses!
Séphiroth, ne bougeant pas d'un pouce: C'est impressionnant, ce geste débile de la main.
Seifer: T'AS LA TROUILLE HEIN!
Séphiroth, ironique: Oui. Tu m'as fait peur avec ta main. Je suis pétrifié.
Seifer: ARRETE TES VANNES ET AGIS EN HOMME!
Séphiroth: "Homme"? N'utilise pas des mots dont tu ne comprends pas le sens. Il faut vraiment être un môme de dix-sept ans pour s'énerver avec ta "bravade" à la con.
Seifer ne comprend pas s'il doit se sentir insulté ou s'il doit être content que Séphiroth ait traité Squall de môme. Au bout de cinq minutes, il pense qu'il doit s'énerver, mais il s'aperçoit que Séphiroth se bat déjà avec Kefka.
Kefka: MERTON!
Séphiroth: OMNISLASH!
Kefka: TU SAIS PAS FAIRE OMNISLASH!
Séphiroth: Oui, mais après "Merton" ça sonne mieux que "Je te tape avec mon Masamuné!"!
Kefka: APOCALYPSE!
Séphiroth: CA AUSSI C'EST DE LA TRICHE! C'EST TA FEMME QUI SAIT FAIRE CA, PAS TOI!
Kefka: MA QUOI? SUPER BAFFE DE KEFKA! (Il frappe Séphiroth).
Séphiroth: ANDOUILLE! T'AS PAS UNE SEULE ATTAQUE VALABLE?! (Il riposte avec Masamuné).
Kefka: ITAI! (Il frappe Séphiroth avec ses mains et ses pieds à la fois).
Séphiroth: Tu dis tellement "itai" que t'as même inventé une attaque qui s'appelle comme ça!
Seifer, surgissant derrière eux: ET MON DUEL?
Les deux le regardent d'un air saisi, à la limite de l'infarctus à cause de son cri.
Seifer, gêné: Tu m'avais promis un duel, Séphiroth!
Séphiroth: C'est vrai, je manque à tous mes devoirs. Les femmes et les enfants d'abord.
Seifer (veine sur la tempe): QUOI? TU VEUX CLAQUER, MINUS?
Séphiroth: Tu vas me tuer? Oh...
Il attrappe Seifer par le fond de son pantalon et le jette dans le précipice. On entend quelque chose comme "Aaaaaaaa... *Crac* AIE MES OS SONT CASSES!"
Séphiroth: Pas grave. Je téléphone à Raijin et Fuujin. (Il sort le PHS de Cloud).
Kefka: T'as toujours ce truc?
Séphiroth: Cloud a pas osé me le réclamer.
Kefka: C'est pas pour dire, mais ses potes sont des clodos. Ils doivent pas avoir le téléphone.
Séphiroth: Et toi, tu as le téléphone, clodo?
Kefka: QUOI?
Séphiroth, au téléphone: Oui. Non. Dans le ravin. Oui c'est moi qui... Comment ça "Si tu as blessé mon chéri je vais te buter"? Ma petite, il faut apprendre à être plus polie avec les adultes! (Il raccroche). (Vexé) Quelle idée de s'appeler Fuujin, franchement!
Kefka: C'est sa petite amie ou quoi?
Séphiroth: Tu rigoles? Un enfant prépubertaire comme lui?
Deux minutes plus tard, Raijin et Fuujin arrivent dans le ravin. Séphiroth et Kefka regardent d'en haut.
Fuujin: Espèce d'idiot, j'étais morte d'inquiétude! Argh, je sens que je vais regretter ce que je vais faire! (Elle l'embrasse).
Kefka: WAOUH! CANOOON!
Fuujin regarde en haut, rougit et part dix mètres en avant tandis que Raijin la suit en tirant tant bien que mal Seifer par sa jambe cassée.
Séphiroth, riant: Tu as vu comment elle lui a fait? Ha ha ha, il a dû avoir la trouille de sa vie!
Kefka (larmes de rire): T'as vu la tête de Fuujin quand j'ai gueulé?
Séphiroth: Bon, assez ri. Entre-tuons nous maintenant.
Kefka: QUADRA SLAM! (Il fait mine de tuer Séphiroth avec une épée imaginaire).
Séphiroth. De mieux en mieux. T'as rien d'autre que des magies et des attaques bidon?
Kefka: LIGHT OF JUDGEMENT!
Séphiroth, foudroyé par un rayon blanc: AAARGH! (Il tombe).
Kefka: Tu vois quand je suis sérieux! (Il commence à le piétiner).
Un genre de boomerang frappe Kefka dans la figure. Il lâche Séphiroth et commence à gémir. Il s'aperçoit que Raijin, Fuujin et Seifer sont revenus.
Fuujin: Cet homme est notre proie!
Raijin: Ouais, elle a raison!
Fuujin: TA GUEULE! (Elle le shoote dans la jambe. Raijin gémit).
Séphiroth, se relevant: Ouah, c'est les yakuza!
Seifer (il le menace avec une de ses béquilles et manque de tomber): Vous allez me payer ça, toi et Kefka! Moi et mes potes, on va vous faire votre fête!
Raijin: La fête? On va à la pêche?
(Fuujin lui donne un coup de pied dans la cheville. Seifer soupire).
Séphiroth: Tu me traite de tante, mais tu as vu le mec avec lequel tu sors?
Fuujin, cramoisie: JE SUIS UNE FILLE CRETIN!
Séphiroth: Ooh. J'avais pas remarqué.
Kefka: FUUJIN T'ES SEXY!
Seifer, rougissant: La ferme. Fuujin a juste... Perdu la boule en voyant à quel point ma beauté est époustouflante.
Kefka: SEIFER T'ES BEAU!
Séphiroth: QUEL BEAU COUPLE!
Seifer: VOS GUEULES! VOUS ALLEZ CLAMSER!
Kefka: LIGHT OF JUDGEMENT!
(Raijin est foudroyé par un rayon blanc et tombe sur le pied de Seifer. Seifer reçoit cent kilos de muscles sur son pied cassé et pousse un hurlement de loup).
Séphiroth: Depuis qu'il a découvert cette attaque, il ne peut plus s'en passer!
Kefka: LIGHT OF JUDGEMENT!
Séphiroth, foudroyé: Y EN A MARRE KEFKA! T'AS PAS ENVIE DE VARIER? JENOVA REPPA!
Kefka (Il tombe): C'est de la triche, ça c'est dans Ehrgeiz!
Séphiroth: Et alors? Je suis dans Ehrgeiz! Pas comme certains qui sont trop nuls pour être dans un jeu de baston!
Kefka: Grrr!
Seifer, ironique: Fuujin, fais un bisou à Raijin, il a mal!
Fuujin, cramoisie: RELEVE-TOI GROS BOURRIN! (Elle le shoote).
Raijin: Aïïiïe...
Seifer: Groumf. (Qu'est-ce que je fais avec des minus pareils?).
Séphiroth: C'est eux qui vont me faire une tête au carré?
Seifer: Ferme-la! (Il lui jette une béquille sur la tête).
Séphiroth: Itai! Bon, j'en ai marre. Si tu veux une fessée, y a qu'à le dire.
Seifer, ironique: J'ai la trouille! (En fait, il a vraiment la trouille).
Kefka, attrapant Fuujin et faisant mine de l'égorger: Rends-toi! J'ai ta petite amie en otage!
Seifer: Et alors?
Kefka: Ben... Ca fait peur, quoi...
Fuujin se libère en donnant un coup de coude dans le ventre de Kefka, puis elle commence à lui faire des mouvements de kung-fu et elle l'abandonne à moitié mort.
Kefka: Aaargh...
Seifer, satisfait: T'aurais pas dû faire ça. Fuujin est experte en arts martiaux.
Séphiroth: Et c'est pour ça que tu l'aiiimes!
Seifer: Toi, tu vas me payer ça!
Séphiroth: Vas-y, tue-moi!
Seifer lui lance sa dernière béquille sur la tête, vacille sur sa jambe cassée et s'effondre lamentablement.
Séphiroth: Pauvre pauvre enfant blond! Attends, je téléphone à ta gouvernante.
Seifer: Nooon! Elle va m'engueuler!
Séphiroth (PHS en main): Oui... Oui... Près du ravin... Oui, il a été insupportable, j'ai dû recourir à force pour le calmer. Il a été indécent avec sa petite amie. Il m'a agressé avec une béquille. Vous avez raison, c'est un sale gosse. Oui, à tout de suite.
Seifer: QU'EST-CE QUE TU AS FAIT CONNARD?
Séphiroth: Mais c'est pour ton bien, mon petit.
Raijin: J'aimerais qu'on m'explique ce qui se passe...!
Fuujin: LA FERME! (Elle le shoote, mais elle se demande aussi ce qui se passe).
Seifer: Séphiroth, j'aurai ta peau!
Edea arrive. Elle n'a pas l'air contente du tout.
Edea: QU'EST-CE QUE TU AS ENCORE FAIT, ENFANT INDIGNE? AH, CA A BIEN SERVI DE SE SAIGNER AUX QUATRE VEINES POUR T'EDUQUER! JE T'AIME PAS, C'EST SQUALL MON PREFERE! JE VAIS DIRE A CID DE TE METTRE AUX ARRETS PUISQUE T'ES PAS SAGE!
Seifer, honteux: Mais nounou...
Fuujin: Hé là...
Edea: Attention, je suis une sorcière!
Fuujin, intimidée: Euh...
Raijin: ...???
Edea, pleurant: J'en étais sûre. Pourquoi tout le monde a peur de moi? Je suis une gentille sorcière! Beu heu...
Elle essaye de soulever Seifer, elle n'y arrive pas et finalement elle le fait léviter et elle s'en va.
Raijin: ...Qu'est-ce que tu crois qu'elle va lui faire? Elle va le manger?
Fuujin, terrifiée: C'est possible... (Elle s'énerve) Mais qu'est-ce que tu dis comme âneries ducon?
Raijin: On fait quoi maintenant? On les suit?
Fuujin: Mais qu'est-ce que t'attends? On y va ou t'attends le déluge?
Raijin, bêta: J'attends le déluge, pourquoi?
Fuujin, vexée: Okay. (Elle s'en va).
Raijin: Fuujin!? Pourquoi tu pars sans moi? Attends-moi! (Il galope pour la rattrapper).
Séphiroth: Bye bye.
Kefka: LIGHT OF... (Séphiroth l'assomme à moitié).
Séphiroth: Tu pensais pas m'avoir avec ça quand-même?
Kefka, rageur: Tout le monde a envie de te buter, Séphiroth!
Séphiroth: Evidemment, si tu considères ces trois dangereux échappés de la maternelle comme des personnes...
Kefka: Tu vas me le payer...!
Séphiroth: Vas-y seulement! TRAGIC END! (Il lui lance le Masamuné dans le ventre).
Kefka (douloureux...): ItAaaIiiIiii...
Séphiroth, fier: J'ai réussi mon pari: Seifer et toi, vous êtes out. Je vous ai battu tous les deux à moi seul!
Kefka: Ce n'est pas fini! The end come...
Séphiroth, narquois: Qu'est-ce que tu marmonnes en anglais?
Kefka: BEYOND CHAOS! (Une tête apparaît sous sa main et il pulvérise Séphiroth).
Séphiroth (1 HP): Aaaargh... Sale petit clown...
Kefka: Tu vois... J'ai plus d'un tour dans mon sac...! (Il s'évanouit).
Lucrécia: Séphy! Encore en train de te bagarrer avec tes copains à six heures du soir! Le dîner va refroidir! Ah, tu m'en fais, des cheveux blancs!

Conclusion
Séphiroth est cloué au lit avec la grippe parce qu'il n'a pas mis son écharpe alors que sa maman le lui demandait. Lucrécia le soigne et lui prépare des bons dîners tout chaud sans qu'il aille jouer dehors.
Seifer sort avec Fuujin, et Raijin est leur soufre-douleur. Il est obligé de filmer les ébats de Squall et de Rinoa parce que Seifer est très jaloux de Rinoa. Edea est devenue alcoolique parce que Seifer l'a traitée de méchante vieille sorcière acariâtre.
Kefka est revenu à lui et, s'apercevant qu'il n'y avait plus personne à massacrer, il a été tellement désespéré qu'il a essayé de se suicider avec Light of Judgement. Il est à l'hosto avec des brûlures au troisième degré.

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Lun 30 Juil 2007 - 12:05

L'arme ultime .
Gentille petite scène de famille. Lucrécia est en train de tricoter un trench-coat géant pour Séphiroth quand celui-ci arrive.
Séphiroth: Maman, je sors, d'accord?
Lucrécia: Reviens pour le dîner.
Séphiroth: OK. Je peux emporter la matéria d'invocation qui est là STP?
Lucrécia: Pas question. Elle sert à décorer mes plantes. J'aime sa couleur rouge, elle me rappelle les vêtements de mon petit ami.
Séphiroth: (Ah oui, le vampire, là). Mais maman, j'en ai besoin. Je te jure que je te la ramène.
Lucrécia (soupir): Bon.
Séphiroth: MERCI!
Lucrécia: Attends, Séphiroth! (Elle entend la porte claquer).
...Tu m'as pas dit au revoir. Oh, zut. Fils ingrat. (Elle se remet à tricoter). Zut, plus de laine noire... Hum, du rose, peut-être?
Séphiroth arrive là où le dernier "triel" a eu lieu. Il aperçoit Seifer, qui lui tourne le dos, qui a l'air très nerveux et qui tape sa Gunblade contre son épaule.
Séphiroth, lui bondissant dessus: COLLEGIEN!
Seifer, surpris: Aaargh! Quel est le débile qui...
...C'est toi, bien sûr. T'es le seul hellétique à faire des coups pareils.
Séphiroth, mort de rire: A propos d'hellétiques, où est notre ami le clown?
Seifer: Il est toujours à l'hosto, il ne viendra pas. Trève de plaisanteries, j'ai droit à ma revanche! Ce sera un duel, cette fois!
Séphiroth (rire): Oh, quel dommage. On s'amusait tant, l'autre fois!
Seifer, écumant de rage: Ta gueule! Tu m'as cassé les jambes!! Ce coup-ci tu ne t'en sortiras pas comme ça!
Séphiroth: Tes amis Laurel et Hardy vont me donner la fessée?
Seifer: NAN! JE VAIS T'ETRIPER AVEC MES DENTS!
Séphiroth: Tu vas faire joujou avec "Gunblaaade"?
Seifer: Aaargh! A cause de toi Raijin me prend pour un bouffon, Fuujin pour un dieu et ma gouvernante pour un bourreau!
Séphiroth, pouffant: Moi j'aime bien qu'on me prenne pour un dieu! C'est vrai que Fuujin n'est pas particulièrement féminine mais passons! L'autre jour, je t'ai vu au bar avec la sorcière maigre! "Mais nounou arrête de boire je te dis que je suis désolé! Fallait pas le prendre mal! PAAARDOOON! OUIN POURQUOI TU TE SAOULES COMME CA!?". Emouvant.
Seifer: TU COMMENCES SERIEUSEMENT A M'ENERVER! COMMENCONS LE COMBAT!
Séphiroth: Mais j'y compte bien. J'ai apporté un petit quelque chose pour toi!
Seifer, méfiant: Quoi?
Séphiroth: De la plasticine.
Seifer: GRRR! Salaud, regarde ce que je te fais...!
Avec son épée, il trace une tête de lion par terre et il la frappe de toutes ses forces avec sa Gunblade.
Séphiroth, éclatant de rire: Je suis impressionné!
Seifer: Shut up! Squall a eu très peur en voyant ça!
Séphiroth: WAH HA HAAAH!
Seifer: (Hum, c'est étrange, Squall a rigolé de la même façon quand j'ai fait ça. Ca doit pas faire très peur. La prochaine fois je trace ma croix pour dire "T'es mort"!). C'est quoi ta "surprise", sans rire?
Séphiroth: L'arme ultime. Rien moins.
Seifer: Ben voyons, "l'arme ultime". C'est à moi de rigoler maintenant. C'est quoi ton "arme ultime"? Une épée de dix mètres de long?
Séphiroth, sérieux: Une invocation.
Seifer: WAH HAAH! Une invocation! (il s'esclaffe pendant dix minutes, jusqu'à ce qu'il ait mal au ventre).
Séphiroth, vexé: Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle.
Seifer, essouflé: Une...une invocation! La dernière invocation qui m'a attaqué, je l'ai coupée en deux et j'ai renvoyé son épée dans l'hyper-espace! (Sans compter Gilgamesh qui m'a bien eu, bien sûr... Argh!).
Séphiroth: Ben voyons. Regardez-moi ce petit crâneur. Eh bien j'espère pour toi que tu sauras te défendre contre CELLE-LA!
Il insère la matéria dans son épée et invoque le dieu de la matéria. Un minuscule mogri chevauchant un chocobo fonce en direction de Seifer.
Seifer: Beeen voyons! Tu crois que si j'ai tué un grand dieu nordique, ton choco/mog débile me fait peur!? Je n'ai pas besoin de mon épée pour le terrasser! (Dès que le chocobo arrive à sa portée, il lui fait un croche-pied. Le chocobo tombe, le mogri fait un vol plané et tombe brutalement par terre).
Séphiroth: ...!
Seifer, frimant: Envoie-moi toutes les invocations que tu veux, je suis invincible contre elles! Je les anéantirai l'une après l'autre!
Séphiroth, réfléchissant: Contre n'importe laquelle, tu dis? Attends, je reviens!
Seifer, effrayé: Hé, reviens! Tu te dégonfles déjà!? (Pourvu que ça ne soit pas Gilgamesh!).
Séphiroth s'encourt et arrive au bar de Tifa.
Tifa: Madame Kramer, vous ne pensez pas que vous avez assez bu!?
Edea, bourrée: GlOuuuUpss...
Cloud: Tu vois bien qu'elle ne comprend pas ce qu'on lui dit. Ce Seifer est une brute pire que Séphiroth!
Séphiroth, surgissant justement: Cloud! Il faut que je te parle affaires!
Cloud: (Mon Dieu, ce gars est une calamité ambulante... Qu'est-ce qu'il me veut!?).
Séphiroth, voyant Edea: Mais qui vois-je? Mais c'est la mamounette de Seifer! Alors, ça va Edea? Contente de vivre?
Edea: ...Seifer...gosse ingrat...
Séphiroth: (Elle parle comme ma mère). Ouais t'as raison, c'est un sale type. Je vais aller lui coller une raclée. J'ai ton accord, je suppose?
Edea: Méchant méchaaaant...
Séphiroth: (C'est moche de boire comme ça). Cloud, ramène ta graisse!
Barret, apparaissant: Oui?
Séphiroth: Disons plutôt: Cloud, ramène ton cul.
Barret, déçu: Ah. (Il repart).
Cloud, très méfiant: Je t'avais dit de ne pas venir ici. Qu'est-ce que tu veux?
Séphiroth: Je peux te parler en privé?
Cloud: (Il me fait des avances...!?). Bon, OK, j'arrive...
Dehors.
Séphiroth: Je vais être bref. Prête-moi la matéria "Chevaliers de la Table Ronde".
Cloud: HEIN? Jamais! (C'est la seule que Yuffie ne m'a pas taxée!!).
Séphiroth (sourire cruel): Mais j'ai des moyens de chantage, tu sais. Si tu ne me la donnes pas, j'irai raconter à tout le monde que Tifa s'est fait refaire les seins trois fois et que tu n'as pas encore atteint la puberté!
Cloud, affolé: Non, attends! Je te la DONNE!
Il s'encourt et ramène la matéria à Séphiroth.
Séphiroth (regard hypnotique): Donne-moi la matéria rouge... Donne-moi la matéria rouge...
Cloud: ...!?
Séphiroth, pouffant: C'était pour voir ta tête. Merci Clod.
Cloud, vexé: Cloud, je te prie!
Séphiroth, partant: MERCI CLOD!!
Cloud: Quel connard!
Séphiroth, hurlant: CLOUD EST UNE FEMME!
Cloud, tétanisé: Ghh...
Barret: C'est vrai, Cloud?
Tout le quartier débarque pour savoir si c'est vrai.
Cloud: Je CRiiiIiisE!!!
Tifa: Hum.
Edea: Mais qu'est-ce que je fais là, moi? Je m'en vais, c'est miteux ici! Qu'est-ce que je fais dans un bar, d'ailleurs? (Elle s'en va).
Séphiroth retourne là où est Seifer, qui a l'air de moins en moins rassuré.
Seifer: J'ai failli attendre.
Séphiroth: Calme-toi. Ca en valait la peine, crois-moi.
Seifer: (Gloups). Ah?
Séphiroth: Voilà l'invocation ultime, que tu ne sauras jamais contrer à moins d'avoir huit bras...
Seifer, terrifié: Gilgamesh?
Séphiroth: A tes souhaits. Je cite: "Chevaliers de la Table Ronde"!
Seifer: Les chevaliers de la table ronde... Attends, je m'y connais en chevalerie... Y sont vachement nombreux, non?
Séphiroth, inébranlable: Oui.
Seifer, effrayé: ATTENDS! C'EST PAS DU JEU...!
Séphiroth invoque. Seifer se fait ramasser par douze chevaliers avant de recevoir le coup de grâce du roi Arthur. Il tombe par terre.
Seifer, à l'agonie: Aaaahrrr...
Séphiroth, s'esclaffant: Hé hé, de quoi tu te plains? Tu as rencontré tes idoles en personne, "chevalier Almasy"!!
Seifer: T'es un SALAUD! D'abord, tu te fous de moi mais j'ai été à la tête d'une armée, d'un pays entier! Toi tu as juste commandé une série de clones lobotomisés et une mère sénile!!
Séphiroth: Beuh... D'abord toi t'as même pas de mère. Moi j'en ai deux!
Seifer: Moi j'ai ma gouvernante!
Séphiroth: Tu souffres d'un sérieux complexe d'Oedipe, gosse. Tu parles de cette grognasse qui passe ses journées à picoler? Je l'ai encore vue tout à l'heure, elle a pas réussi à aligner deux mots cohérents!
Seifer, froissé: Mais je t'emmerde!
Séphiroth: C'est réciproque. Sauf que moi je tiens une épée, et toi tu es par terre. Alors qu'il y a un ravin près d'ici...
Seifer: NON PITIE PAS LE RAVIN! JE FERAI TOUT CE QUE TU VOUDRAS! JE TE DONNERAI DE L'ARGENT! JE ME DEGUISERAI EN SQUALL! JE MANGERAI DES BROCOLIS!
Séphiroth, le traînant par le col: Non non je suis intraitable! Quoique tes propositions ne manquent pas de charme!
Voix derrière eux: Héééé!
Ils regardent et aperçoivent Kefka, qui est couvert de bandages et qui a l'air très mécontent.
Séphiroth, pouffant: Voilà notre éclopé débile numéro 2!
Kefka, furax: Connards! Vous auriez pu me prévenir que vous alliez vous battre! Moi aussi je veux cogner!
Seifer: Moi je voulais te prévenir, Kefka, c'est lui qui a pas voulu! T'es mon ami! Sauve-moi, ce maniaque veut me balancer dans le ravin!!
Séphiroth: Non c'est lui qui t'a pas prévenu! Y mérite pas ta pitié! D'ailleurs je vous emmerde tous! Moi on m'appelait "le Grand Séphiroth"!
Seifer: Ca veut rien dire! Les gens de chez toi sont des nains! Moi on me surnommait "Chevalier de la Sorcière"!
Kefka: Je m'en fous! Moi on m'appelait...on m'appelait... (Il réfléchit).
Terra: Souviens-toi! On t'appelait "Le taré" ou "Pipo le clown"!
Kefka: Argh! Je vais te tuer toi!
Terra: MORPH!
Elle se transforme en Esper, colle une méga baffe à Kefka et s'en va.
Kefka: Argh! Itaaaiii! Quelle honte de frapper un blessé!
Séphiroth, riant: C'est la dure loi de la nature, la loi du plus fort!
Seifer: On voit que la Sylvie Branford t'a payé pour faire la pub de ses conneries précédentes!

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
Kuja
Proviseur
Proviseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2757
Age : 29
Localisation : Dans les flammes du Chaos...
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   Lun 30 Juil 2007 - 12:06

Séphiroth, contrarié: Moi aussi je vais frapper un blessé! (Il donne un coup de pied dans le ventre de Seifer et le traîne jusqu'au ravin).
Seifer, désespéré: Noooon!
Kefka: Mesure-toi à des ennemis à ta hauteur, tantine!
Séphiroth, vexé: Quoi? Je n'ai aucun ennemi à ma hauteur, surtout pas toi, le clown estropié en goguette!
Kefka: C'est normal, j'ai été brûlé au troisième degré!
Séphiroth: A qui la faute, tiens?
Seifer: (Il m'a sauvé mais il a dit que je n'étais pas à la hauteur de cette bonne femme! Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens un peu frustré!).
Kefka: Tu veux te battre, travelo?
Séphiroth, goguenard: Si j'avais envie de m'abaisser à frapper un débile profond édenté, je dirais oui!
Kefka: Mais t'es vraiment un enfoiré! Je vais te tuer moi!
Séphiroth, de plus en plus goguenard: Avec Light of Judgement ou ton super punch itai?
Kefka: Avec Light of Judgement of course! LIGHT OF...
(Séphiroth plante son épée lame vers le ciel à côté de Seifer.
Kefka, désorienté: Ben qu'est-ce que tu fous?
Séphiroth, riant: Je mets un paratonnerre sur le petit!
Kefka: Crétin! LIGHT OF JUDGEMENT! (Il foudroie Séphiroth).
Séphiroth, toujours debout, très crispé: Gné hééé même pas maaal!
Kefka: Tu crânes!
Séphiroth: Maiiis non... (Il veut reprendre le Masamuné mais il se rend compte que c'est Seifer, qui s'est relevé entre-temps, qui l'a).
Seifer, victorieux: Surpris?
Séphiroth: Ben voyons. Je suis le seul à pouvoir manipuler cette épée, ça ne te sert à rien. Et puisque tu t'en sers pas, je te piques ton "fameux" Gunmachin pour me curer les dents, tiens.
Seifer, affolé: GUNBLADE! Rends-la moi! C'est ma seule compagne d'aventures!!
Séphiroth: Hé hé, qui a dit que j'avais des moeurs bizarre?
Kefka: Fuujin va être déçue, c'est sûr!
Séphiroth: Mais tu ne savais pas que Seifer dormait avec cette soi-disant épée? Regarde son front, tu comprends maintenant?
Kefka: Hé hééé!
Seifer: Rends-la moi! J'en ai rien a foutre de ton katana géant! (Il essaie de le manipuler mais il le Masamuné est trop lourd et Seifer manque de tomber).
Séphiroth, vexé: C'est un MASAMUNE, écolier de mes bottes!
Kefka, hilare: Pour l'énerver vraiment, il faut dire que c'est un Murasamé!
Séphiroth lui jette son regard de la mort.
Kefka: Hey Mako Boy, tes yeux de chat n'impressionnent personne!
Séphiroth, d'une voix rauque: Je te devais une revanche, je crois. (Il le frappe sur la tête avec la crosse du Gunblade de Seifer).
Kefka: ITAI! Mais tu m'énerves, salaud!
Seifer: ...Mon épée!
Séphiroth, lui lançant la Gunblade: TIENS!
Seifer: Aaaah! (Il reçoit l'arme en pleine figure).
Séphiroth, arrachant le Masamuné: Maintenant tu me rends ça!
Seifer: Connard! Ta mère est une sorcière! Tu m'as fait mal, c'est lourd quoi!
Kefka: A noter qu'il a dit "Ta mère est une sorcière"!
Séphiroth: Comme celle qui picole en disant "Méchant", petit garçon?
Seifer: Grrr!
Kefka: Allons, à quand la baston? Je m'impatiente!
Séphiroth: Oui, et notre Bébé Cadum national n'est pas encore tombé dans le vide! Ca commence à bien faire!!
Seifer, terrifié, en garde: Plutôt mourir!
Séphiroth (sourire cruel): Ca peut se faire aussi!
Seifer: Gloups!
Au moment où ils vont se bourrer dedans, Lucrécia arrive avec un grand sac, accompagnée par une Edea dégrisée et très mécontente.
Lucrécia, victorieuse: Regarde Séphy, j'ai terminé mon tricot! (Elle déroule du sac un trench-coat en laine noire et rose).
Séphiroth, atterré: Mais maman, pourquoi le bas est rose?
Lucrécia: Parce qu'il ne me restait plus de noir, grand dadais!
Séphiroth: Mais maman, je ne peux pas mettre ça!
Kefka, narquois: Essaie-le, qu'on rigole!
Lucrécia regarde dans sa direction et elle aperçoit Seifer, qui se fait tout petit en voyant Edea, et lui fonce dessus d'un air ravi.
Lucrécia: Le petit garçon blond! C'est adorable! (Elle grimpe sur un tabouret et lui caresse la tête, à sa grande gêne).
Edea: C'est pas adorable du tout!
Séphiroth: D'autant plus qu'il vient de me dire "Ta mère est une sorcière"!
Edea et Lucrécia regardent Seifer d'un air mauvais.
Edea: Tu as quelque chose contre les sorcières?
Seifer: Non... J'aime beaucoup les sorcières moi! La preuve, Rinoa...
Kefka, s'esclaffant: Un nouveau nom! Décidément, le gosse expérimente!
Séphiroth: Sûr ça! Bon, sur cette interruption, continuons notre combat pour l'honneur!
Seifer et Kefka le regardent d'un air atterré.
Séphiroth: Ben quoi?
Edea: Seifer, j'ai deux mots à te dire! (Elle l'attrape par l'oreille).
Lucrécia, admirative: Waow, elle est grande! Moi je saurais pas attraper son oreille comme ça!
Séphiroth et Kefka éclatent d'un rire incontrôlable.
Seifer, contrit: Je suis désolé nounou! Je voulais pas te vexer!
Edea: Mais je te pardonne mon petit! (Elle le pousse dans le vide).
Kefka, effrayé: Des fois je me demande si cette femme est toujours contrôlée par Ultimécia!
Séphiroth: Ouais, ta femme!
Kefka: Ta gueule, homo!
Lucrécia: C'est à mon fils que tu parles comme ça?
Kefka: (La femme qui tue numéro 2!).
Séphiroth, satisfait: N'empêche, Seifer a quand même fini à son endroit préféré!
Lucrécia: Ces nouvelles méthodes éducatives sont pour le moins...radicales.
Edea: Meuh non. Il l'a cherché. D'ailleurs je suis très gentille avec Squall, mon petit préféré.
Squall: Je veux rentrer à la BGU! Moi c'est Rinoa ma préférée!
Edea, l'embrassant: Mais oui mon chouchou!
Séphiroth: C'est du joli.
Kefka: On se bat?
Lucrécia: Pas question. Vous avez déjà assez fait les clowns comme ça et de toute façon c'est bientôt l'heure du dîner!
Edea: Zut, je dois rentrer! Aargh, mon mari il est atroce! Je rigole pas chez moi!
Lucrécia: Ne m'en parle pas!
Kefka, contrarié: (Pourquoi toujours clown?).
Séphiroth: Bon, Kefka, à un de ces quatres! (Il le frappe dans le dos exprès pour lui faire mal).
Kefka: Salaud! Un jour je te ferai ta fête!
Séphiroth: Salut Kefka! Au plaisir de te revoir!
Kefka: La prochaine fois je te donnerai plus qu'un coup!
Lucrécia: Ce jeune homme est si grossier!
Kefka: Jeune homme? J'ai vingt-deux ans!
Séphiroth: C'est déjà plus que l'autre abruti avec son kit de chevalier pour môme de deux ans!!
Edea s'en va, suivie de Lucrécia et de Séphiroth qui la suit docilement parce qu'il a faim.
Kefka: ...Ce gars est l'esclave de sa mère. Bon, avec ça j'ai pas eu ma baston comme je voulais. Tant pis, je rentre chez moi.
Terra: T'es qu'un clochard, t'as pas de "chez-toi"!
Kefka: Je te hais, la femme genjû! Attends que je t'attrappe!
Kefka la poursuit et disparaît dans le décor sans arriver à l'attraper.

CONCLUSION
Séphiroth a mis son nouveau trench-coat une fois pour faire plaisir à Lucrécia et depuis il l'utilise pour nettoyer son Masamuné. Il a non seulement rendu la matéria Choco/Mog à sa mère mais il lui a aussi donné Chevaliers de la Table Ronde. Lucrécia est aux anges. Cloud et Yuffie lui réclament les matérias. Vincent a décroché le premier rôle dans "Dracula, mort et fier de l'être". Barret fait une cure amaigrissante. Tifa par contre fait une cure grossissante pour sa poitrine. Cloud est très complexé que tout le monde le prenne pour un transexuel. Red XIII a subi déjà quinze opérations pour devenir humain, sans succès. Cid torture Shera quand il s'ennuie, c'est à dire tout le temps. Cait Sith prédit n'importe quoi aux touristes du Gold Saucer. Elmyra vend des fleurs à Kalm. Reno et Rude picolent pendant qu'Elena les regarde d'un air atterré. Personne ne vient fleurir les tombes de Rufus, Heidegger, Scarlett, Hojo et tant d'autres. Aéris s'éclate dans la rivière de vie.
Seifer a fini par se réconcilier avec Edea, qui était tellement contente qu'elle lui a fait un gros bisou publiquement et en plus devant Squall. Seifer refuse à nouveau de lui parler. Fuujin le trouve magnifique. Raijin le trouve de moins en moins génial depuis que son super chef l'a quasi battu à mort pour se venger de ses frustrations. Zell est devenu chanteur dans un groupe punk qui se tape un énorme bide. Squall a réussi à décoller Edea pour sortir avec Rinoa, qui adore ça. Quistis est redevenue prof et hait de plus en plus son boulot. Irvine est devenu gay. Selphie s'est suicidée parce que je l'aime pas. Cid a pris dix kilos. Laguna est devenu fou à force d'écouter Eyes on Me en boucle. Kiros et Ward en ont marre de porter des vêtements débiles. Ellone s'est retirée avec les SeeDs blancs tellement elle avait honte de son oncle.
Kefka n'a jamais réussi à rattraper Terra. Il est retourné tristement à l'hôpital en attendant une hypothétique suite. Terra est devenue folle en essayant sans succès toutes les rumeurs pour ressusciter le général Léo. Lock cherche des trésors sur Celes (eh oui!). Edgar a sombré dans une profonde dépression depuis qu'une femme lui a dit "Non!" en lui donnant une baffe. C'est Sabin qui doit assurer le trône à sa place et il déteste ça. Setzer s'est coupé au doigt avec le bord d'une carte. Shadow est mort. Stragus et Relm sont retournés sans lui dans leur village de super mages. Cyan s'est révolté et est devenu un vieil obsédé avec des fringues en cuir. Gogo a essayé de l'imiter mais il n'a aucun style. Gau est tombé follement amoureux d'une kappa. Umaro et Mog sont devenu kupo, d'après ce que dit Mog. Je ne sais pas ce que ça veut dire mais ça a l'air chouette.

Est-ce la FIN?

NOTES
Clod signifie "balourd" en Anglais. Itai signifie "J'ai mal" en Japonais. Genjû est simplement le nom des Espers en Jap.
Si Séphiroth est aussi vexé quand Kefka traite son épée de Murasamé, c'est parce que la légende dit que le forgeron Murasamé forgeait des armes terriblement malchanceuses, tandis qu'un autre forgeron, Masamuné, fabriquait des armes ultimes.

_________________
Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-source.fr.nf/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfics : la BGu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfics : la BGu !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Balamb Garden University :: Le coin des membres :: Défouloir-
Sauter vers: